REFLEXION

SIDI CHAHMI : Des élus exigent le départ du maire



Depuis plusieurs jours, l’Assemblée communale de Sidi Chahmi vit au rythme des conflits internes entre élus, au grand dam des citoyens qui ne savent à quel saint se vouer et dont les répercussions ne seront que catastrophiques pour la prise en charge  des préoccupations des citoyens et la mise en œuvre du programme du développement dont a bénéficié la commune. Ainsi, 30 sur 33 élus que compte l’Assemblée, ont adressé une correspondance au secrétaire général de l’APC l’exhortant à organiser une réunion extraordinaire regroupant tous les membres, dont le but, serait la destitution de l’actuel maire. Les élus contestataires reprochent au maire ces décisions prises unilatéralement sans consulter les membres de l’Assemblée. Sur ce plan, ils accordent un ultimatum au SG pour convoquer cette réunion extraordinaire, sinon ils seront dans l’obligation de procéder à une démission collective. Dans le même cadre, les élus protestataires nous  ont fait savoir que plus de 60 projets ont été attribués  sans les consulter. Selon leurs dires, ces projets avaient été attribués à des proches du décideur. D’autre part, il faut noter que les dettes de la commune de Sidi Chahmi dépassent les 20 milliards de centimes selon certains élus, contractées uniquement durant quelques mois du début du mandat, alors que les dettes de l’ancienne Assemblée ne sont que de 70 milliards de centimes, contractées tout au long du mandat précédent.                     
               

Medjadji. H
Lundi 22 Juillet 2013 - 12:31
Lu 61 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+