REFLEXION

SIDI CHAHMI : D’importantes quantités d’eaux usées déversées sur des terres agricoles



Nous avons appris de source proche de la commune que d’importantes quantités des eaux usées sont déversées actuellement sur plusieurs hectares de terres agricoles, menaçant par voie de conséquence les récoltes de cette région. Les eaux usées de toute la commune de Sidi Chami sont de temps à autre déversées dans la nature et plus précisément dans les quatre dayas (petits lacs ayant été formés pour la retenue des eaux pluviales), notamment celles se trouvant sur la route de Hassi Bounif. Les stations de relevage, pompage et de refoulement de ces eaux vers la station d’El Braya (celle-ci doit l’acheminer vers la grande station d’El Kerma (STEP), existent certes mais leur fonctionnement laisse à désirer. Nous constatons de temps à autres un déversement anarchique des eaux usées lorsque le flux de ces eaux indésirables dépasse la capacité de la station ou bien lorsqu’une panne technique ou une coupure d’électricité survient, a indiqué un cadre communal. La pollution de ces terres risque de gagner encore davantage plusieurs terres cultivables s’il n’est pas mis fin à cette situation, a-t-on relevé, sachant  qu’une situation similaire est vécue dans la localité de Hassi Maarouf et notamment la daya se trouvant à proximité de 89 logements. Idem pour les habitants de la cité Bel Air et celle des 152 logements situées à la sortie nord de Sidi Chami. Cet état de fait on ne peut plus déplorable est imputé à la SEOR qui n’a pas, selon ce responsable communal, réagi à toutes les correspondances qui lui ont été adressées par les services compétents de la commune.

Medjadji. H
Dimanche 13 Octobre 2013 - 22:00
Lu 35 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+