REFLEXION

SIDI BEL ABBES : Le nouveau maire face aux caprices des élus

Que peut attendre la population qui a, selon les résultats du scrutin du 29 novembre dernier, voté pour des élus sensés avantager l’intérêt général sur l’intérêt personnel ? A priori, c’est un autre mandat à blanc qui est entamé à l’APC de Sidi Bel Abbès épargné curieusement par le logiciel des alliances édictés par l’instruction du ministère de l’intérieur du fait que le FLN a réussi à obtenir la majorité absolue (23 sièges sur 43).



SIDI BEL ABBES : Le nouveau maire face aux caprices des élus
Depuis son installation il ya une quinzaine de jours, le nouveau maire n’a pas encore commencé à s’occuper des missions qui relèvent de ses prérogatives, il n’est pas selon des informations crédibles sorti de la spirale des négociations avec ses « mentors » qui s’affairent à partager la tarte de l’exécutif afin de tenter de satisfaire des élus en quête de postes synonymes d’avantages. La tarte est constituée de 6 vices présidents, 6 délégués spéciaux et 12 présidents de commissions. Le FLN qui à défaut de discipline partisane recherche une main mise sur l’ensemble des élus de la municipalité a préféré s’allier en priorité avec le FFS qui contrôle 7 sièges et le tour est joué avec un vice président et une commission .Une alliance contre nature si on se réfère aux principes de ce parti politique fondé sur une opposition depuis sa création. Ceci étant le RND et le MSP ont daigné récolter des miettes en acceptant une commission pour chaque formation politique. Le nouveau maire aura à gérer des mentalités aux intentions mercantiles car il composera avec 6 vices présidents qui ne seront chargés de rien puisque  les 12 commissions auront des présidents. En plus de cet exécutif voué à l’oisiveté ,le nouveau locataire de l’hôtel de ville devra chapeauter 6 délégués spéciaux dont les secteurs ne sont pas encore déterminés du fait que l’ensemble des équipements de la commune demeure encore sous la gestion  de deux services .Afin de finaliser ce remue ménage qui a nécessité de longues journées de tractations et fait avalé de la salive ,une session plénière de l’assemblée est prévue le jeudi prochain en vue d’officialiser ce nouvel organigramme .Des mécontents ,il y en aura certainement parce que les appétits ne sont pas assouvis et d’autres doléances à l’image des bureaux et des véhicules de service seront mis sur la table du nouveau maire à en croire certaines informations. Les heureux élus qui ont réussi pour une raison ou une autre à bénéficier de postes de responsabilités seront enviés par leurs pairs pour les détachements de leurs postes de travail et les avantages pécuniaires et les profits qu’ils en tireront de leur statut de membres de l’exécutif communal. C’est tout l’enjeu d’une bataille menée dans les arcanes de l’hôtel de ville et qui en grande partie est à l’origine de ce démarrage timide des activités de la nouvelle assemblée élue. 

D. M
Mercredi 19 Décembre 2012 - 00:00
Lu 379 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+