REFLEXION

SIDI BEL ABBES : La ferme pilote ‘’Si Rabeh’’ face à la compression des effectifs



Les travailleurs de la ferme pilote ‘’Si Rabah’’ dans la commune de Tessala relevant de la  wilaya de Sidi Bel Abbès  qui accusent  un retard flagrant  de  la non régularisation  financière de  leurs salaires  datant  de trois  mois,  sont vivement exposés à  la compression  des effectifs. Une situation qui ne vient qu’aggraver leur quotidien morose teint d’une angoisse du chômage après des années de bons et loyaux services. Cette décision qualifiée d’injuste et arbitraire  n’a  pas  été  du  goût des travailleurs qui n’ont pas trouvé mieux que de transmettre leurs  vives  doléances à leurs représentants syndicaux affiliés à l’UGTA ainsi qu’à l’union nationale des agriculteurs  algériens et le directeur régional des fermes pilotes . Ces derniers en guise de trouver un consensus qui verse dans l’intérêt général se sont réunis avec le représentant de leur conseil d’administration en vue de dénouer cette crise qui aura sans doute ses répercussions sur le quotidien du citoyen. L’on a  appris  que  des  mesures  ont été  prises, entre  autres, la possibilité de  la prise  en charge  financière  des travailleurs et relancer les  activités  agricoles  au niveau de cette région. Dans le camp des responsables du secteur,  à  savoir  le président directeur général  de la Société de gestion des participations de l’Etat et du développement Agricole (SGDA), cette ferme manifeste un  net  endettement  vis  à vis  des organismes de la CNAS et  des  impôts est   déficitaire. Cela engendre inévitablement la compression des effectifs des employés. Dans le camp des plaignants  assujettis  au  fait  accompli, ils  déclarent être prêts à  faire des concessions  pour  sauver  leurs  postes  d’emploi   en travaillant  bénévolement les jours  fériés  et  à  sacrifier une somme de leurs  salaires mensuels avec  l’espoir  que  leur  situation connaisse  une amélioration . Pour rappel, la ferme s’étend sur une superficie de 500 ha dont 100ha consacrés aux vignobles, 300 ha aux   céréales et 800 aux oliviers ainsi qu’un élevage de 400 têtes ovines. Pour ce  qui  est du directeur général de la ferme Si Rabeh qui joue l’apaisement, il  indique qu’aucune décision de  compression ne lui a été  notifiée tout  en rassurant les 41 travailleurs de  leur devenir professionnel  même s’il reconnait une nette difficulté  financière  de son entreprise.   

B. Abderrahmane
Lundi 4 Avril 2016 - 18:11
Lu 174 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+