REFLEXION

SIDI BEL ABBES : LA VICTIME EST UNE VEUVE DE 49 ANS : Une peine de 18 mois de prison pour attentat à la pudeur

Le tribunal criminel près la cour de sidi bel- Abbes a traité dernièrement une affaire d’attentat à la pudeur avec violence sur la victime dénommée M.K. âgée de 49 ans mettant en cause deux individus répondant aux initiales B.M. et M.M. âgés respectivement de 35 et 37 ans, tous résidents dans la localité d’Aghlal, relevant de la wilaya d’Ain Témouchent.



La genèse de cette affaire remonte au 28 avril dernier. Le principal accusé B.M.déclara devant la cour, que «ce jour la, une dame dénommée Z. entremetteuse est venue me voir et m’a dit, je t’ais amené une femme pour passer une soirée galante», il s’agit de la victime M.K. une habitante de la localité de hammam Bouhadjar. Les fêtards ont été transportés par le dénommé M.M. avec la voiture de marque 504 de couleur blanche de son père, vers la forêt située à la sortie du village d’Aghlal. Au cours de cette soirée nocturne et bien arrosée de mets et vin rouge, l’accusé déclara devant la cour que la femme en question qui devait passer une soirée galante, comme prévu, les a éconduits car elle ne se sentait pas bien, humilié, il l’a giflée indique-t-il. Selon sa version, de son coté la victime a affirmé qu’elle a bu aussi et qu’elle a été trainée sur le sol par les cheveux et subie un acte contre nature. Quand au chauffeur M.M. il lui est reproché de n’avoir pas secouru la femme, lorsqu’ elle criait. D’où il soutient qu’il n’a rien entendu. A l’issue de l’audience, le représentant du ministère public a dans son réquisitoire fait savoir que la dénommée M.K. une veuve et mère d’une fille est sorti de son propre gré et a bu lors de cette soirée et elle n’était pas consentante, dans la forêt, il l’a frappée et le chauffeur n’est pas intervenu, alors qu’elle criait et l’accusé a satisfait son acte bestiale. De ce fait, il a requis 5 ans de prison pour l’accusé principale et une année pour le deuxième pour non dénonciation. Après délibérations, la cour a condamné le premier accusé B.M. à 18 mois de prison ferme et le deuxième M.M. à une peine de six mois de prison avec sursis.

Daouadji M
Dimanche 5 Décembre 2010 - 15:07
Lu 425 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+