REFLEXION

SIDI BEL ABBES : L’OPGI pointée du doigt par les habitants de Sidi Djillali



Deux cent logements sociaux participatifs ( LSP),  situés au niveau du quartier populeux de Sidi  Djillali dans la périphérie de la ville de Sidi Bel Abbès, qui ont été attribués au cours des années 90, selon les locataires, sont dans un état lamentable au  vu  de la détérioration avancée avec  en plus des murs lézardés, les escaliers en  proie  à un éventuel effondrement, des caves dégageant des odeurs nauséabondes ainsi que l’insalubrité du réseau d’assainissement. Dans une perspective de  faire entendre leurs préoccupations, les plaignants en usant vainement de toutes les voies n’avaient  qu’à opter  pour une pétition collective  signée en bonne et due forme  à destination des services de  l’OPGI censés  prendre en charge  ces  doléances.   

R. Abdou
Dimanche 15 Novembre 2015 - 16:58
Lu 77 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+