REFLEXION

SIDI BEL-ABBES : L’ONSE demande l’intervention du ministre



Les problèmes auxquels sont confrontés les résidents  de l’université Djilali Liabes de Sidi-Bel-Abbès ont fait réagir, les représentants du bureau de l’organisation de la solidarité  estudiantine de Sidi-Bel-Abbès  qui ont transmis une lettre au ministère  de l’enseignement supérieur  et de la recherche scientifique pour lui exposer un panier de problèmes dont souffrent cruellement  les résidents  de l’université Djillali Liabes. Il demande son intervention  pour dénoncer  la situation qui prévaut.Dans cette  correspondance , le bureau  de l’ONSE (organisation nationale de solidarité estudiantines) accuse le directeur  des œuvres universitaires  de faire fi  aux revendications des partenaires sociaux  et protestent  contre la politique  arbitraire qui empêche  la famille  estudiantine  d’obtenir leur droit  légitime. Selon, le communiqué rendu public dont notre rédaction  détient une copie .Les doléances des résidents sont entre autres, la demande d’un programme réel de transport  pour éviter aux étudiants d’arriver  en retard, surtout que les examens sont à l’ore. Doter de chambres d’équipements pour permettre  aux étudiants  un bon séjour. D’ouvrir la cité ‘’Ibn Roched’’ qui a fait l’objet  de restauration  dans un souci de permettre aux étudiants de  bénéficier de chambres et leur épargner les déplacements  quotidiens et couteux. Le même communiqué insiste particulièrement la dotation des cités universitaires des moyens  pédagogiques et scientifiques, afin d’effectuer des recherches sans  contraintes. La nomination de chef de service compétents, pour la question des restaurants  aux cités  1500 lits  et 1000 lits. Ainsi, l’ouverture de restaurants dans certaines cités  pour éviter l’engorgement  de celles existantes. Notamment l’intensification de la sécurité à travers  l’ensemble  des cités universitaires, particulièrement  celles réservées aux  étudiantes et durant le nuit. Ceci illustre hautement, l’ampleur des difficultés auxquels les résidants souffrent. Enfin, les responsables de l’ONSE invite la tutelle à prendre en charge les revendications des résidents, de manière  à permettre à ces derniers de suivre les études dans de meilleures conditions.                                                               

Daouadji. M
Samedi 15 Janvier 2011 - 11:03
Lu 349 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+