REFLEXION

SIDI BEL ABBES : Etrange convergence au FLN

Pour avoir soutenu l’ex secrétaire général du FLN Belkhadem, le mouhafed et député aux quatre mandats Lebid Mohamed est confronté ces derniers temps à une opposition farouche qui regroupe une alliance contre nature constituée de deux ailes du FLN qui se sont séparées depuis l’année 2004 après un différent autour de la présidentielle.



L’aile du ministre des transports Amar Tou, un pro Bouteflika sans équivoque est représentée par l’ex sénateur Mim Miloud et les pros Benflis se reconnaissent à travers l’ex sénateur et P/APC Azzi Bentabet qui est resté fidèle à celui qui a mené le FLN à une opposition au président Bouteflika .Cette nouvelle donne pour le moins surprenante est sujet de bon nombre d’interrogations surtout que les luttes intestines qui minent le vieux parti ont pour motivation les prochaines échéances électorales pour les présidentielles. Les rencontres tenues la semaine dernière au siège de la permanence de la députée Benzenati et au siège de la mouhafada augurent une campagne en premier lieu de neutraliser celui qui soutient encore le secrétaire général déchu par le comité central qui semble être un point commun aux deux ailes des frères ennemis qui semblent se mettre d’accord pour remettre la question des présidentielles à plus tard .Le mouhafed qui lui aussi est un vieux routier des manipulations partisanes ne s’avoue pas vaincu puisqu’il compte énormément sur ses relais au sein du bureau de la mouhafada et des assemblées élues .Le mouhafed Lebid Mohamed que nous avons contacté a déclaré que les instigateurs de l’opposition en l’occurrence Azzi Bentabet , Mim Miloud et l’ex P/APW Fekkai Boumediene sont suspendus du bureau de la mouhafada car ils ne sont pas élus selon notre interlocuteur qui précise que ces ex responsables du FLN sont désignés par ses soins et que leurs suspension ne nécessitent pas la comparution devant la commission de discipline conformément aux statuts et règlements intérieurs du parti. Cette décision qui vient d’être rendue publique est une lame de fond qui risque de tonifier le conflit pour le mener vers un affront qui se traduirait par confrontations violentes. 

DM
Mardi 5 Mars 2013 - 08:55
Lu 422 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+