REFLEXION

SIDI BEL ABBES : Après 27 ans, il rencontre sa mère espagnole qu’il n’a jamais connue

L’histoire du jeune R. Mohamed vient de s’achever en beauté puisqu’il a réussi à rencontrer sa maman une ressortissante espagnole qu’il n’a jamais vu en chair et en os. Il y a moins d’une année Mohamed a pu rencontrer virtuellement sa maman via l’outil internet ‘’Skype’’ grâce à la bibliothèque municipale « Naimi Abdelkader » qu’il fréquentait pour se connecter et en suivant les conseils et l’assistance du directeur El Hachemi Lahcen.



En effet, c'est à l'aéroport d'Alicante (Espagne) que Mme Amparo Guillen Gimano et sa famille attendaient le 29 avril dernier avec impatience l'arrivée de leur fils Mohamed qui vient de fouler pour la première fois le sol espagnol venant d'Algérie. Des retrouvailles chargées d'émotion dans une atmosphère de liesse indescriptible, un moment très fort avec d'interminables accolades où tout le monde se laissait couler de bonheur toutes les larmes de son corps. La maman serrait fortement son fils dans ses bras comme si elle voulait rattraper toutes ces longues années de séparation, ensemble ils gouttèrent enfin pour la première fois à un bonheur familial auquel ils n'ont jamais eu droit. Pour rappel, Reflexion a publié à la fin du mois de décembre dernier l'émouvante histoire du jeune en question R.Mohamed né en 1985 qui était à la recherche de sa mère, une ressortissante Espagnole du nom d' AMPARO Guillen Gimano résidente en Espagne qui eut pour époux le père de Mohamed , un Algérien ancien émigré installé jadis dans ce pays . C'était à la suite d'un voyage familial effectué en 1986 à Sidi bel-Abbès , alors que Mohamed était âgé à peine d'une année, qu'un conflit opposa ses parents qui a conduit inévitablement au départ forcé de la mère vers son pays en abandonnant malgré elle son bébé. la fracture du couple se traduit, bientôt, par le début du cauchemar pour l'enfant.  Cependant, Mohamed fut élevé par sa grand'mère  paternelle qui lui avait donné tout son manque en affection maternelle, il mena une enfance ordinaire et ne s'en apercevait d'aucun dysfonctionnement dans sa vie de môme sauf qu'à un moment donné il remarqua qu'il fit l'objet de railleries découlant de certains enfants de son âge, une moquerie à l'image de 'fils de khitano' qu'il ne comprenait pas et qui désigne une appellation péjorative de fils d'Espagnol. Mohamed en fit part à sa grand'mère qui lui apprit que sa mère biologique est effectivement une femme d’origine espagnole et qui vit de l’autre côté de la méditerranée. C’est alors qu’il décida d’entreprendre des démarches pour retrouver sa mère avec comme seul indice un passeport que sa chère maman a laissé le jour de son départ forcé vers son pays avec l’assistance de l’ambassade espagnole. Les recherches de Mohamed ont abouti et il a rencontré physiquement sa maman après 27 ans de séparation .C'est un bien beau dénouement à une triste histoire... c'est l'image heureuse d'une fin de séparation entre un enfant et sa mère, des retrouvailles qui mettent fin à une interminable angoisse joyeusement fêtées dans une ambiance familiale.

D M
Mercredi 7 Mai 2014 - 11:18
Lu 1797 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+