REFLEXION

SERVICE D’HYGIENE DE LA COMMUNE D’ORAN : Les employés contractuels sans salaire depuis 6 mois

Les employés contractuels du service d’hygiène de la commune d’Oran ont sollicité l'intervention des instances concernées en vue de trouver une solution rapide au problème de non-paiement de leurs salaires suspendus il y a six mois jour pour jour, au moment où il était convenu de recevoir les versements de leurs salaires au cours du mois d'Octobre dernier selon des sources concordantes.



Alors que certains travailleurs ont dénoncé l’apathie et la politique de deux poids deux mesures appliquée par les responsables de la commune à leur égard, refusant d'écouter leurs préoccupations, surtout que la plupart des travailleurs contractuels sont des chefs de famille et assument la responsabilité de soutenir entièrement leurs familles, ce qui a contraint certains d'entre eux selon leurs déclarations, à emprunter de l’argent auprès de leurs parents et amis jusqu'à la régularisation  de leur situation, où ils ont exigé une augmentation de leur salaire mensuel qui est de 18 milles dinars, ainsi que l’amélioration de leurs conditions de logement, surtout que certains d'entre eux vivent dans  des logements de fortune, ainsi que l'amélioration de  leur statut professionnel par la fourniture d’équipements de protection qui les protègent des risques tels que  des gants similaires aux  mauvaises conditions dans lesquelles ils travaillent, pour ne pas mentionner les obstacles qu'ils rencontrent souvent au cours de l'exercice de leurs fonctions  à cause de l'absence de moyens et de capacités. En attendant une solution aux problèmes des agents chargés de l’hygiène, leur souffrance reste affichée.

Touffik
Samedi 8 Novembre 2014 - 16:42
Lu 317 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+