REFLEXION

SENATORIALES A SIDI BEL ABBES : Une confrontation serrée entre deux candidats



SENATORIALES A SIDI BEL ABBES : Une confrontation serrée entre deux candidats
Il est 8 heures, en cette matinée glaciale du dernier samedi de l’année 2012, les élus notamment ceux  du sud de la wilaya étaient agglutinés devant la petite porte de la salle de délibération de l’APW pour élire l’un des deux candidats au siège de sénateur en l’occurrence Hennani A
Abdelghani d’obéissance RND et Benramdane Omar candidat du FLN qui tente sa chance pour la seconde fois .Dans la cour de l’assemblée de wilaya ,les deux candidats étaient présents entourés de leurs mentors pour la dernière touche des élus acquits ou éventuellement convaincre les indécis et récalcitrants qui auraient échappé aux rencontres diners restreintes organisées tout au long de la campagne électorale .Aux environs de 10 heures du matin , le climat s’adoucit et  l’état majors du FLN installée à proximité de l’APW annonçait 30% par la voix de son influent mouhafed le taux de participation du nombre des ses élus qui s’élève à 283 parmi les 760 de l’ensemble du collège électoral. L’état major du candidat du RND s’est montré discret et a préféré taire ses résultats à un moment avancé de la journée pour des raisons stratégique estime t on. A fur et mesure que le temps masse l’inquiétude se lisait sur les visages des candidats et leurs supporters. Jusqu’à 1 heure de l’après midi la grande cour de l’APW était encore occupée par les deux candidats à l’affut des électeurs qui continuaient à affluer le plus souvent en groupes de trois et plus. Les embrassades et accolades avec des chuchotements à l’oreille révèlent l’hypocrisie que beaucoup mettent sur le compte de la pratique politique. Sans convictions partisanes aucune, les commentaires dégageaient une ambiguïté ou l’odeur de l’argent était perceptible vu l’importance de l’enjeu du siège convoité exclusivement par le fortunés. Ce qui explique sans doute la dualité de deux personnes seulement pourtant il suffit légalement de jouir d’un statut d’élu local pour postuler à un siège du sénat. Et ils sont 783 élus à ouvrir droit. Durant tout le début de l’après midi c’est les rencontres restaurant ou des sandwichs à se mettre rapidement sous la dent pour ne pas laisser le terrain libre car la moindre voie risque d’avoir son pesant d’or au décompte final. Le dépouillement de l’urne soigneusement surveillée par des magistrats qui ont forcé le respect de la réglementation est prévu en fin de journée entre 17 et 18 heures selon le taux de participation .un seul candidat sera déclaré sénateur qui représentera la wilaya à la chambre haute . Nous y reviendrons sur le résultat de ce scrutin
 

D. M
Dimanche 30 Décembre 2012 - 00:00
Lu 293 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+