REFLEXION

SENATORIALES A MOSTAGANEM : Les responsables locaux des partis lancent un appel et dénoncent

Les responsables locaux des partis politiques ont lancé un appel à leurs militants et à tous les élus de ne pas s’impliquer dans des pratiques douteuses allant jusqu’à porter atteinte à l’honneur et à l’image de marque de leurs partis respectifs par ce qui se rapporte ici et là, au sujet de certaines attitudes qui consisteraient à vendre ou à acheter des voix par des candidats aux élections pour le renouvellement partiel du Sénat, prévues pour le mois de décembre 2009.



SENATORIALES A MOSTAGANEM : Les responsables locaux des partis lancent un appel et dénoncent
Certaines personnes s’érigeant en donneurs de leçons, appelés « Shab Chkara » essaient par tous les moyens d’entacher la crédibilité des élections et celle de l’appareil politique local. Le représentant du FLN, président de l’APW en, l’occurrence M.Belghali Soltani, affirme que : « son parti a ses principes et ses constances et en aucune manière, il ne dérogera au respect de ces principes, les militants du FLN ne sont pas corrompus au point d’aller se permettre l’achat de quelques voix avec de l’argent, cela n’a jamais été la cas au sein de notre formation politique rétorqua t-il », avant d’ajouter : « Nous dénonçons ces comportements avec vigueur et nous combattrons la corruption là où elle est, le FLN aura son candidat aux sénatoriales remplissant toutes les conditions requises conformément à l’instruction de M. Le Secrétaire général du bureau de l’exécutif », et de conclure : « J’interpelle tous les élus du parti d’être vigilants et de ne pas vendre leur honneur aux corrompus et à ceux qui veulent porter atteinte à l’intégrité du parti et à celle de nos valeureux militants ». De son côté le secrétaire général du bureau de wilaya du Rassemblement national pour la démocratie « RND », M. Kacem Elaïd Mohamed, a affirmé que : « les militants et les élus de son parti dénoncent avec force ces agissements contraires à l’éthique politique et déplorent certaines informations faisant état de pratiques illégales entreprises par des personnes qui n’ont rien à voir avec la politique et encore moins avec les prochaines élections sénatoriales » Et d’ajouter : « Nous nous inscrivons en faux contre toutes ses méthodes malsaines et resterons vigilants contre toute atteinte à notre parti, et tout cas révélé et avéré verra son auteur sanctionné voire poursuivi en application des directives du secrétariat général du parti ». Rappelons que le candidat du RND à Mostaganem est déjà connu, il s’agit de M. Maïzia Mansour, un élu de l’APW, lequel a récolté pas moins de 89 voix contre 36 pour son rival M.Hamou Si-Djillali, maire de Stidia, après un premier tour qui a vu les deux protagonistes arriver en tête avec 28 voix chacun. Ce qu’il surtout retenir de cette manifestation à deux tours, c’est l’organisation exemplaire et la transparence totale de l’opération de vote. S’agissant du parti du Mouvement pour la société et la paix (MSP), son responsable de wilaya M.Amar Benslimane, se dit : « Très désolé de ce qui arrive » et réitère son appel à toutes les formations politiques à l’effet de conjuguer leurs efforts dans le but de combattre ce fléau et ceux qui sont derrière, avant d’ajouter : « Il existe ceux qui font du business sur le dos des militants pour atterrir au parlement, en payant voix à des prix incroyables, c’est inacceptable et intolérable, nous devons tous être solidaires et combattre d’une main de fer ces intrus et les éliminer carrément du champ et de la pratique politiques ». Pour leur part, les responsables des partis politiques du FNA, du PT, n’ont pas lésiné sur les mots et déplorent ce qui se passe sur la scène politique locale tout en dénonçant ces actes irresponsables et impropres. Notons que le candidat du FNA est également connu, il s’agit de M.Mekboul Hebib. Les préparatifs vont bon train, chaque formation politique à l’exception du RND et du FNA, prépare assidûment ses primaires, à l’image du FLN qui, de source bien informée, les primaires se tiendront entre les 20 et 26 novembre 2009 et seraient supervisées, à en croire la même source par M. Tayeb Louh, ministre du travail. Pour le moment, trois candidats, croit-on savoir, sont de la course dont l’actuel président de l’assemblée populaire de wilaya M. Soltani Belghali, pour les deux autres reste à confirmer.

M. Menad
Samedi 14 Novembre 2009 - 23:01
Lu 495 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-11-2016_1.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+