REFLEXION

SELON UNE ETUDE DES LABORATOIRES MSD ALGERIE : 79% des diabétiques font le Ramadhan

Le Ramadhan un mois d’obstinence qui n’est pas sans risque sur les malades chroniques, ceux atteints de diabète en particulier. Malgré les conseils de médecins traitants, de nombreux diabétiques observent le jeûne. Selon une étude menée par les Laboratoires internationaux (Merck Sharp and Dohme) MSD, basés également en Algérie, 79% des diabétiques pratiquent le Ramadhan, mettant ainsi en danger leur vie.



Selon cette même étude, près de 4 personnes diabétiques musulmanes de type 2 sur 5 pratiquent le Ramadhan et jeûnent malgré les risques pour leur santé. « Selon les prévisions, ce nombre devrait augmenter. En effet, les nouveaux chiffres de la Fédération internationale du diabète indiquent qu’actuellement, 366 millions de personnes dans le monde sont diabétiques et que ce chiffre devrait atteindre 522 millions d’ici 2030 », précise-t-on dans cette étude. « Le jeûne entraîne des risques de santé importants pour les personnes diabétiques et malgré cela, beaucoup d’entre elles respectent le jeûne sans conseils médicaux et peuvent par conséquent développer des complications aiguës », déclare le Dr Sabrina Chiheb, praticien hospitalier en Diabétologie- Endocrinologie-Nutrition cité dans cette étude. « Il est important de rappeler que les professionnels de santé doivent parler du jeûne et du régime alimentaire avec les patients diabétiques de type 2 au moment du diagnostic et régulièrement par la suite afin de discuter de toutes les modifications hygiéno-diététiques nécessaires ou des modifications des schémas thérapeutiques », affirme ce médecin spécialiste pour lequel il y a bien une marche à suivre pour observer le jeûne à moindre risque sur sa santé. Pour les personnes diabétiques de type 2, la prise de certains médicaments antidiabétiques aux horaires et aux doses habituelles avec la diminution de l’apport alimentaire, sont des facteurs de risque bien connus d’hypoglycémie, qui, si elle n’est pas traitée, peut entraîner des problèmes médicaux graves incluant une perte de conscience, ou des crises convulsives, qui nécessitent un traitement en urgence », indique-t-il. MSD a créé un kit d’information en français et en arabe destiné aux personnes diabétiques de type 2 qui choisissent de jeûner. Ce kit est mis à la disposition des professionnels de santé qui souhaitent le remettre à leurs patients et aborder ce sujet avec eux. Il propose ainsi aux malades des outils pour faciliter une gestion efficace du diabète pendant le jeûne. Il y a près de 6 millions d’Algériens souffrant de diabète. Un chiffre qui peut s’avérer beaucoup plus élevé si l’on tient compte du constat de la Fédération internationale du diabète selon laquelle il y a 50% de cas de diabète non diagnostiqués en Algérie.

Ismain
Mercredi 10 Juillet 2013 - 22:00
Lu 733 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+