REFLEXION

SELON UNE ETUDE DE LA RADIO « NETHERLANDS WORLWIDE » : Le taux de célibat dans le monde arabe en 2013



Une radio néerlandaise a dévoilé des statistiques pour 2013 concernant les taux de célibat dans le monde arabe où les statistiques ont montré que le taux le plus élevé a été enregistré au Liban, alors que le plus faible est en Palestine. Le célibat est devenu un fantôme qui hante les filles, en particulier dans le monde arabe, et en raison de l'absence de statistiques récentes et des informations précises sur le phénomène du célibat , la Radio « Netherlands Worldwide » a étudié le phénomène en soulevant beaucoup d’interrogations par la publication de statistiques concernant le taux de célibat dans les pays arabes réalisées par des centres  de recherche en plus de certaines des données fournies par des organisations non-gouvernementales actives et leur intégration fondée sur des indicateurs de chaque pays séparément. Il est apparu qu’au Liban, il  n'est pas facile de trouver un mari d’où les statistiques ont montré que seulement 15% des jeunes Libanaises acceptent de partager une vie commune  avec un partenaire, ainsi la plus grande proportion de célibat, soit 85% touche au Liban, toutes les filles en âge de se marier, suivie par la Syrie, où le pourcentage de célibat est de 70%, ce qui est susceptible d'augmenter en raison des conditions de guerre. Quant à la Palestine, est considérée comme une exception dans le monde arabe avec seulement 7%, pour enregistrer le plus faible pourcentage de célibat. Dans le même contexte, les taux de célibat dans les pays du Maghreb se rapprochent  d’où il a été enregistré 62% en Tunisie, suivie par l'Algérie de 51%. Quant à l'Egypte, le nombre de célibataires frôle les 8 millions soit 40% de toutes les jeunes filles en âge de se marier, alors que dans les pays du Golfe, le pourcentage de femmes célibataires a atteint des chiffres importants d’où les Emirats Arabes Unis ont atteint le podium avec 75%, tandis que l’Arabie Saoudite arrive derrière avec 45%, alors que les études attribuent la raison à la cherté des dotes.   

Touffik
Vendredi 27 Décembre 2013 - 17:11
Lu 309 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+