REFLEXION

SELON SON PDG : Sonelgaz négocie des crédits à l'international



Le Groupe Sonelgaz est en négociations avec des créanciers étrangers pour contracter des crédits afin de financer ses investissements, a indiqué dimanche à Alger, son PDG Noureddine Bouterfa. "Le déficit est énorme, nous n'avons pas d'autres choix que d'aller vers l'endettement extérieur. Il y a des propositions pour le moment, mais nous attendons les conditions financières qui coûteront cher certainement", a déclaré M. Bouterfa devant la presse à l'occasion de la présentation de la synthèse des activités des sociétés du groupe pour l'exercice 2015. Tout en soulignant que le groupe "n'a pas d'autres choix" que d'aller vers l'endettement extérieur, le même responsable n'a pas écarté, dans le même contexte, d'autres augmentations des tarifs d'électricité et du gaz afin d'assurer l'équilibre financier de son groupe. D'ailleurs, le responsable a affirmé ‘’qu’il faudra trouver des solutions pérennes pour améliorer la santé financière des sociétés du Groupe", car malgré la mise en œuvre du dossier de rachat du découvert bancaire à fin 2010 par le Trésor public pour un montant de 370 milliards de dinars et des facilités octroyées pour le financement des investissements, les contraintes financières sont restées "importantes" en 2015. La faiblesse des revenus du groupe a généré, selon le bilan présenté, un déficit de 98 milliards DA, en 2015. Les déficits les plus importants sont générés par les sociétés de distribution de l’électricité et du gaz en raison des revenus faibles comparés à l’importance de leurs charges. Ces quatre sociétés, a soutenu M. Bouterfa, affichent un résultat net déficitaire cumulé de 73,4 milliards DA, en raison notamment des prix de d’électricité qui sont "en deçà du prix normatif ", en estimant que les récentes augmentations des tarifs vont certainement alléger cette situation sans toutefois améliorer la santé financière des sociétés du Groupe. En outre, M. Bouterfa a indiqué qu'en 2015, les dépenses d’investissement du groupe étaient de l’ordre de 577 milliards de DA, alors qu'une capacité de production supplémentaire de près de 1.500 MW a été mise en place. Pour les projets futurs, il sera nécessaire d’investir plus de 4.518 milliards de dinars d’ici 2026 dont près de 2.700 milliards de dinars d’ici 2020, a précisé M. Bouterfa, soulignant que Sonelgaz a déjà investi plus de 23 milliards de dollars entre 2011 et 2015 dont 12 milliards de dollars en 2014 et 2015. Ces investissements ont permis d'augmenter la production d’électricité de plus de 51%, les réseaux de transport de l’électricité ont évolué de plus de 26%, et 55% pour les réseaux de transport gaz.         

Salim
Lundi 6 Juin 2016 - 15:59
Lu 149 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+