REFLEXION

SELON LE RAPPORT DU DEPARTEMENT D’ETAT AMERICAIN SUR LE TERRORISME EN ALGERIE : 1175 terroristes arrêtés en 2010

Selon le rapport du Département d’État américain sur le terrorisme en 2010, le gouvernement algérien a réussi à bloquer l’arrivée de flux d’argent destiné aux éléments terroristes. Le rapport publié en fin de semaine passée a salué la coopération algéro américaine dans la lutte contre le financement des groupes armés.



SELON LE RAPPORT DU DEPARTEMENT D’ETAT AMERICAIN SUR LE TERRORISME EN ALGERIE : 1175 terroristes arrêtés en 2010
L’Algérie est membre du groupe de travail pour la région Moyen Orient et Afrique du Nord pour la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme », a noté le rapport consulté ce samedi 20 août par TSA. Seul bémol, l’Algérie n’a pas réussi à légiférer pour geler les avoirs des terroristes en dépit du fait qu’elle a ratifié la convention internationale relative au financement du terrorisme.Le rapport du Département américain a indiqué que les habitants de Kabylie ont obligé les terroristes à libérer des otages sans aucun versement de rançon, en organisant des manifestations. Les groupes armés ont libéré cinq otages dans cette région sans aucune contrepartie financière, a précisé le rapport américain. Les terroristes se vengeaient à chaque fois en organisant des attaques armées. Le rapport américain a estimé qu’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) constituait une grande menace dans les régions montagneuses de l’est algérien. Cette organisation s’attaque aux services de sécurité et aux civils. Pour le Département d’État américain, les groupes terroristes ont échoué dans leur stratégie par rapport aux années 1990. « Les groupes armés ont mené des opérations, sans trop de succès », est il écrit dans le rapport. En dépit de ces échecs, les terroristes ont continué à commettre des attentats kamikazes et des embuscades dans les régions de l’est d’Alger.
Une recrudescence des attentats terroristes depuis le début de l’été
Le rapport a précisé que l’Algérie connaissait une recrudescence des attentats terroristes depuis le début de l’été, notamment durant le Ramadhan. Mais cette recrudescence n’est pas aussi importante que celle qu’a connu le pays durant les années 2008 et 2009, a noté le rapport. La même source explique ce retour des attentats par les tentatives des terroristes de riposter aux attaques menées par les services de sécurité et l’armée dans les wilayas de Tizi Ouzou et de Boumerdès. « Les groupes terroristes algériens ont adopté la méthode irakienne avec des prises d’otages et des attentats kamikaze », selon le rapport. Les services de sécurité ont arrêté 1 175 terroristes en 2010 alors que le Tribunal de Boumerdès a prononcé des peines de mort contre six terroristes pour meurtre et appartenance à des groupes terroristes, a ajouté le rapport.
Alger a refusé d’accorder la grâce à 120 terroristes
Alger a refusé d’accorder la grâce à 120 terroristes dans le cadre de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale en raison de ces craintes de voir ces éléments reprendre leurs activités terroristes, toujours selon le même rapport. Dans le cadre de la lutte contre le terroriste au Sahel, le rapport salue également les efforts de l’Algérie en vue de créer un instrument régional de coopération régionale avec les pays de cette région, devenue fief d’Aqmi. Des réunions ministérielles et des rencontres des états majors des armées de la région ont eu lieu. Un centre militaire a été créé à Tamanrasset en 2010 et un autre centre d’échange d’informations a été également lancé pour lutter contre le terrorisme au Sahel. Selon le rapport américain, l’Algérie ne se contente pas d’un traitement sécuritaire de la lutte contre le terrorisme. Le gouvernement a mobilisé les mosquées et les radios du Coran, multiplié les appels contre la violence et exhorté les terroristes à la reddition. Le rapport a noté le rôle des mosquées et des médias pour convaincre des dizaines de terroristes de descendre des maquis. Le gouvernement a renforcé son contrôle sur les mosquées et les discours des imams pour lutter contre l’extrémisme religieux, a ajouté le rapport qui a relevé la coopération algéro américaine dans la lutte contre le terrorisme et l’échange d’informations ainsi que dans la formation de policiers, magistrats, douaniers sur le crime électronique, la contrebande et les techniques de lutte contre le terrorisme.

Ismain
Lundi 22 Août 2011 - 10:03
Lu 450 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+