REFLEXION

SELON LE PRESIDENT DU PARTI EL KARAMA : ‘’Bouteflika peut obtenir 5 millions de voix de différence sans la moindre fraude’’

Le Président du parti Al-Karama en l’occurrence Mohammed Benhamou, a déclaré vendredi, à Tizi Ouzou que son parti appelle la classe politique pour la formation d'un bloc national ‘’pour la protection de l'Algérie’’.



Benhamou a également expliqué à travers un rassemblement qu’il a présidé à la Maison de la Culture, en présence de militants du parti et les représentants locaux des autres partis que le but de la création de ce bloc est de «mettre les intérêts du pays avant tout intérêt personnel", ajoutant que l'Algérie "va passer par un tournant difficile" et a appelé la classe politique à "une force de maintien de la paix et la stabilité du pays qui est l'un des rares pays du continent africain, qui jouissent de la stabilité et de la tranquillité. "Benhamou a critiqué d'autre part, ce qu'il appelle «les tentatives pour déstabiliser l’Algérie émis par certains courants politiques de l'opposition." Il a dit d'autre part que son parti "est opposé à tous les appels à une rupture avec la génération de Novembre 1954." Benhamou a ajouté à cet égard, "il est impossible d’effacer ou nier le passé et recommencer à zéro, le fait qu'il conduit à l'exclusion, aux conflits et à la violence", affirmant d'autre part, il "ne devrait pas changer de régime, mais changer les mentalités par la transition de la légitimité historique à la légitimité des institutions ". "Il y a des lignes rouges à ne pas dépasser en  particulier à l'égard de l'Armée populaire nationale et d'autres instances de sécurité qui assurent la sécurité et la stabilité du pays et de protéger la frontière." Et en se référant à la prochaine élection présidentielle, M. Benhamou a rappelé que son parti lutte  pour le respect des échéances et de tenir les élections présidentielles dans les délais fixés, en déclarant par rapport à la candidature du Président de la République pour un quatrième mandat  que ", le Président Abdelaziz Bouteflika, qui a été en mesure de consacrer la sécurité, la stabilité et la réconciliation nationale et de soutenir la voie du développement a le droit de se porter candidat une nouvelle fois » et que « dans le cas où il se portera candidat, M. Bouteflika pourra facilement obtenir cinq millions de voix en sa faveur, de différence, entre lui et le reste des candidats, et sans fraude. "

Toufik
Samedi 28 Décembre 2013 - 17:31
Lu 259 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+