REFLEXION

SELON LE MINISTRE ABDESSELAM BOUCHOUAREB : Peugeot viendra en Algérie avec sa filiale de sous-traitance

Dans une déclaration à la presse, en marge d'une rencontre économique algéro-suisse tenue à Alger, le ministre de l'Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb, a indiqué que le constructeur automobile français Peugeot compte s'installer en Algérie avec, également, sa filiale Faurecia pour satisfaire ses besoins de sous-traitance.



M.Bouchouareb a déclaré que "Peugeot viendra en Algérie avec sa filiale Faurecia pour prendre en charge la sous-traitance. Ce qui va nous permettre d'atteindre, dès le lancement de la production, un taux d'intégration appréciable". A propos du projet de construction de véhicules de marque Peugeot en Algérie, le ministre a précisé qu'il était "en train d'aboutir". "Le projet est en cours de finalisation. C'est une question de semaines", a-t-il affirmé en ajoutant que les deux parties algérienne et française se sont mis d'accord pour que la nouvelle usine Peugeot fabriquera quatre (4) modèles dont un véhicule utilitaire de type pick-up dans une première phase. Interrogé sur d'autres éventuels projets de partenariat en automobile en Algérie, M. Bouchouareb a fait savoir que Peugeot restait, pour le moment, le seul projet concret reçu par le gouvernement. Evoquant le marché des véhicules d'occasion, il a indiqué qu'un groupe de travail avait été mis en place depuis près de cinq (5) mois pour préparer des textes juridiques visant l'organisation de ce marché. Ce futur dispositif a pour objectif d'assainir le marché local d'occasion et de protéger ses clients à l'instar du marché des véhicules neufs qui est, actuellement, "bien encadré et mieux organisé grâce à la mise en place d'un nouveau cahier de charges", a estimé le ministre. Sur ce dernier point, il a considéré que les nouvelles mesures d'encadrement du marché de l'automobile ont permis de diminuer le nombre de véhicules neufs importés de 100.000 unités, et de réduire leur facture de 1,565 milliard de dollars durant les dix (10) premiers mois de 2015. Le ministre table, ainsi, sur une baisse des importations de 150.000 véhicules d'une valeur de 2 milliards de dollars au titre de l'année 2015.

Ismain
Mercredi 11 Novembre 2015 - 17:43
Lu 309 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+