REFLEXION

SELON LE JOURNAL FRANÇAIS LE POINT : Belmokhtar aurait reçu une aide logistique de la Libye

Selon l’information rapportée par le journal français, le Point, le chef des djihadistes "Signataires par le sang", Mokhtar Belmokhtar, l'un des fondateurs d'Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), qui a attaqué le site gazier de Tiguentourine à In Amenas, aurait reçu une aide logistique de la Libye



SELON LE JOURNAL FRANÇAIS LE POINT  : Belmokhtar aurait reçu une aide logistique de la Libye
Le commando islamiste qui a mené la prise d'otages meurtrière sur un site gazier du sud-est de l'Algérie aurait bénéficié d'une aide logistique d'islamistes en Libye, où on assiste à une montée en puissance des extrémistes depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi.Une aide logistique a été fournie depuis la Libye, a indiqué une source très proche des groupes extrémistes en Libye sous couvert de l'anonymat.Selon une source islamiste très proche des groupes extrémistes en Libye, le commando islamiste qui a mené la prise d'otages meurtrière sur un site gazier du sud-est de l'Algérie avait des contacts avec des islamistes libyens qui lui ont fourni une "aide logistique" a rapporté le journal français « le point ». La source qui a souhaité rester anonyme n'a pas précisé la nature de cette "aide", mais a reconnu que des islamistes libyens ont été chargés d'établir le contact entre les ravisseurs et les médias.Ainsi, des médias internationaux, dont l'AFP, ont pu se procurer des numéros de téléphone de ravisseurs fournis par les milieux islamistes libyens dont le fief se trouve dans l'Est libyen. "Il n'y avait pas de Libyens dans le groupe qui a mené l'attaque", a ajouté la même source qui reconnaît toutefois qu'"il y avait des contacts" entre les assaillants et des Libyens d'obédience islamiste djihadiste. Elle a précisé que les islamistes libyens n'avaient aucun lien organisationnel avec le groupe qui a commandité l'attaque, celui des "Signataires par le sang" de Mokhtar Belmokhtar, l'un des fondateurs d'al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) qu'il a quitté en octobre pour créer son propre groupe. Après la chute du régime de Muammar Kadhafi en octobre 2011, les islamistes libyens ont gagné en influence et ont hérité d'un important arsenal militaire du conflit libyen. Le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal a indiqué lundi que le commando islamiste est venu du nord du Mali, "d'où il est parti il y a près de deux mois", soit bien avant le début de l'intervention militaire française dans ce pays, contre laquelle les assaillants ont dit agir.

Riad
Mercredi 23 Janvier 2013 - 00:00
Lu 639 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+