REFLEXION

SELON LE COMITE INTERPROFESSIONNEL DE LA FILIERE LAIT : «La poudre de lait ne manque pas »



Mahmoud Benchkour, président du Comité interprofessionnel de la filière lait, est convaincu qu’il n’existe pas de pénurie de lait en sachet en Algérie. «Il y a peut être un dysfonctionnement dans la distribution et dans la fabrication. Le lait ne va pas tout le temps là où on souhaite qu’ il aille. Ce n’est pas un problème de manque de poudre de lait », a-t-il déclaré mercredi 10 novembre sur la chaîne III de la radio nationale. « Dans cette situation, la ménagère, l’épicier, le livreur commencent à stocker. Ces stocks viennent en déduction de ce qui devrait être au niveau de la consommation», a-t-il ajouté. Il a indiqué que par rapport à l’année écoulée, les quantités de poudre de lait importées sont largement supérieures. « Il s’agit de 10 à 20.000 tonnes de plus comparé à 2009. Aussi, toutes les unités de transformation ont reçu des quotas mensuels de poudre de lait pour faire face aux besoins de consommation de chaque région. Il y a du retard dans l’arrivage des quotas », a-t-il ajouté. Durant les premiers mois de 2010, 225.000 tonnes de poudre de lait ont été importées contre 210.000 tonnes en 2009. « La consommation de lait n’a pas augmenté par rapport à l’année dernière. Les quantités de poudre importées devraient suffire aux besoins de la population », a insisté Mahmoud Benchkour. Selon lui, à 25 dinars le sachet de lait n’est pas cher. « Cela n’existe dans aucun autre pays et cela suscite des convoitises. Il est possible que la poudre de lait soit utilisée pour la fabrication d’autres produits. Il faut aller vers une moralisation de la profession. Il est important de respecter la destination réelle de la poudre de lait », a-t-il dit. Il a annoncé qu’une feuille de route vient d’être adoptée par le ministère de l’Agriculture portant des mesures applicables à partir de janvier 2011. Il s’agit principalement de faire une répartition géographique de la distribution de la poudre de lait. « Les besoins seront déterminés selon la densité de la population. L’ONIL doit mettre à la disposition de ces unités les quantités de poudre nécessaires.

Ismain
Jeudi 11 Novembre 2010 - 00:01
Lu 342 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+