REFLEXION

SELON LA DIRECTRICE DE L’EDUCATION DE TIARET : Des logements de fonction reconvertis en ‘’villas luxueuses’’

Installée dans ses fonctions de directrice d’éducation après seulement 77 jours, Mme Boukabous Hadouda, met en lumière son secteur, cela en dépit d’un héritage pour l’heure indescriptible en signalant que le précieux concours apporté par la personne de Mr le Wali, Hadj Bentouati Abdessalem, à travers des actions intelligentes, faudrait-il le rappeler, a bien débusqué un taux volumineux de dysfonctionnements, de dépassements, et d’abus de pouvoir, bien « signés » par ceux auxquels a été confié la gestion d’un secteur qui définit l’Algérie de demain.



Et pour mettre à témoin l’opinion publique, en premier plan, et en second plan, remettre sur rails un secteur qui agonise, et lequel se trouve en quête de véritables repères prometteurs, dit-on, et dans ce cadre d’idées, « Réflexion » s’est rapproché de Mme Boukabous Hadouda, directrice de l’éducation de Tiaret en notant que notre préoccupation majeure s’ouvrait sur des mises en demeure adressées aux personnes qui occupaient des logements de fonction relevant du secteur de l’éducation. Dans ce sens, la directrice d’éducation dira : « Certes, j’ai envoyé des mises en demeure à toutes les personnes qui occupent des logements de fonction et ce travail se fait en étroite coordination avec Mr le wali, ces logements de fonction, dira-t-elle, sont divisés en 3 catégories : il y a d’abord des « lobbies » qui ont reconverti des logements de fonction en villas luxueuses et en locaux commerciaux, puis ceux qui ont loué leurs logements de fonction à d’autres personnes étrangères au secteur et enfin une catégorie qui se voit dans la mérite d’occupation et je souligne que je suis en train de régulariser les situations de cette dernière catégorie pour que leurs enfants ne se retrouvent pas dans la rue», a-t-elle assuré.  Par ailleurs et dans un autre contexte, la directrice de l’éducation nous a fait part du grand changement opéré au sein des chefs de service, à l’exemple de celui des services des examens qui a été radié ainsi que les chefs de service de l’enseignement primaire et secondaire qui ont été évincés, et qui ont été remplacés par des jeunes cadres. Enfin, une enquête très approfondie a été ouverte sur demande de Mr le wali, il s’agit de la gestion de l’ex-directeur de l’éducation, Mr Lamouri Abdelhafid, nous dira Mme la directrice de l’éducation qui ajoute que « cet ex-directeur a signé des décisions d’occupation de logements de fonction à des jeunes demoiselles et des veuves qui n’ont aucun lien avec le secteur, et à voir le service des moyens et de l’équipement, c’est le chaos et la catastrophe, et j’ai pu débusquer des affectations opérées en passe-droits et favoritisme, en somme, ce secteur était à la dérive et c’est le constat de Mr le wali » conclût, Mme la directrice de l’éducation.

Abdelkader Berrebiha
Dimanche 7 Février 2016 - 17:20
Lu 311 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+