REFLEXION

SELON DES PORTE-PAROLES DES DEUX FACTIONS CITES PAR L'AGENCE NOUAKCHOTT : Le Mujao et les "Moulathamins" démentent la mort de Belmokhtar

Le Mouvement pour l'unicité et le Jihad en Afrique de l'Ouest(Mujao) et la katiba des "Moulathamins" relevant de MokhtarBelmokhtar, alias Bellawar, ont démenti toute information relative à la mort de ce dernier, selon des porte-paroles des deux factions cités, lundi soir par l'Agence Nouakchott d'Information.



SELON DES PORTE-PAROLES DES DEUX FACTIONS CITES PAR L'AGENCE NOUAKCHOTT : Le Mujao et les "Moulathamins" démentent la mort de Belmokhtar
Selon cette agence, généralement  bien informée sur les islamistes armés, le chef du Mujao Hamada Ould Mohamed El Kheiri a "catégoriquement démenti, dans un contact téléphonique avec ANI, toute information relative à la mort de Bellawar, soulignant qu'il s'agit "de rumeur dénuée de tout fondement". Il a ajouté, au cours de ce contact que "les informations faisant état de la mort d'un nombre important de chefs djihadistes, dont Mokhtar Belmokhtar sont faux. Le chef du Mujao a en outre démenti les chiffres avancés par le Mali, selon lesquels environ 600 combattants islamistes ont été tués, qu'il a qualifié de "faux chiffres très loin de la réalité». Tout ce qu'ils ont avancé concernant le chiffre de 600 tués est un mensonge relevant d'une propagande qui n'a fait que consolider la foi des moudjahidines, dont l'ennemi est celui d'Allah", a-t-il ajouté. Il a promis de diffuser prochainement des enregistrements "qui diront la vérité" sur ce qui se passe dans le nord du Mali. Il a par ailleurs, mentionné que le meilleur apport des derniers développements de la guerre dans le nord du Mali aura été "celui d'avoir rapproché les ennemis d'Allah (les français) pour les mettre à la portée des combattants islamistes". "Nous avons (...), a-t-il poursuivi, donné à la France païenne un avant-goût des opérations kamikazes, tout en lui promettant encore plus". Par ailleurs, les Moulathamins, ont fait le même démenti de la mort de Bellawar; également dans un contact téléphonique, par la voix d'un porte-parole qui s'était présenté sous l'identité de "Moghrane", lequel a indiqué toutefois "ne pas  posséder suffisamment d'éléments d'information sur certains grands chefs jihadistes".Ce même Moghrane a indiqué que les Moulthamins ont "déploré 15 à 20 combattants au cours des offensives de la chaîne de montagnes de Tigharghart(nord du Mali) et qu'ils ont tué un certain nombre de soldats français, dont un officier des transmissions". Il a également précisé que 20 autres ont été tués à Gao en plus de 5 portés disparus. "15 autres ont été tués dans d'autres combats, dont Abou Aicha Almassri, Ziyad Al Tounoussi, Farouk Almaghribi, deux Mauritaniens, dont Ahmed Ould El Mokhtar, un Soudanais et d'autres", a-t-il affirmé.Il a, par ailleurs, souligné "qu'au cours de l'offensive de Tagharghart, où les Tchadiens avaient annoncé la mort de 25 soldats, seulement 5 djihadistes sont morts". Il a enfin indiqué que la katiba des moulathamins, promet "de continuer les attaques contre les ennemis d'Allah, les Français et leurs alliés qui prennent part à l'agression".

Ismain
Mercredi 3 Avril 2013 - 08:57
Lu 235 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+