REFLEXION

SEISMES EN ALGERIE : L’exigence de déplacer la capitale



Le séisme qui vient d’ébranler la capitale algérienne, Alger, vient à juste titre nous rappeler la nécessité de la prise en charge des risques sismiques et trouver des solutions idoines pour étudier, prévoir, détecter… ces risques et surtout construire de manière appropriée en veillant à respecter les normes de construction. Dans le passé déjà des villes entières ont été complètement détruites. Alger est menacée au même titre que les autres villes du pays sauf que c’est dans la capitale que sont concentrés les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire sans compter les grandes institutions.  Alger sera presque complètement rasée si un séisme d’une magnitude 7 sur l’échelle de Richter vient à l’ébranler. Plus de 67 000 victimes seront dénombrées. C’est ce qu’a révélé le  professeur en numérique et génie parasismique Abdelkrim Chelghoum au Sénat en 2006. L’intervention d’Abdelkrim Chelghoum, a donné froid au dos des participants aux journées parlementaires sur la défense nationale ouvertes au Conseil de la nation.                      

Ismain
Samedi 2 Août 2014 - 20:00
Lu 10221 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+