REFLEXION

SECURITE ROUTIERE : La ceinture de sécurité à l’arrière du véhicule obligatoire

Le projet de loi relatif à la règlementation et à la sécurité routière, qui a été présenté mardi en plénière à l'Assemblée populaire nationale (APN), promet de sévir contre les chauffards. En plus du durcissement des sanctions liées aux infractions et délits, la ceinture de sécurité dans les sièges arrière et le siège bébé seront, désormais, obligatoires.



C’est ce qu’a indiqué à Alger le ministre des Travaux publics et des transports, Boudjemâa Talaï. Le ministre a souligné que la Commission des transports et des télécommunications de l'APN avait proposé l'introduction de nouvelles mesures telles l'obligation de la ceinture de sécurité pour les passagers transportés dans les sièges arrière, ainsi que l'obligation d'un siège enfants en cas de transport de bébés, sans quoi les contrevenants sont passibles d'une d'amende de 5.000 DA. S'agissant du contrôle technique des véhicules, le ministre a estimé que les tarifs actuels étaient "trop bas pour couvrir le coût d'une opération de contrôle strict et minutieux", soulignant que le coût de ces prestations devrait être révisé pour renforcer la sécurité des véhicules. Interrogé sur les augmentations des taxes sur les prix du carburant prévues par le texte de loi de finances 2017 et leur impact sur les tarifs des transports en commun, M. Talai a indiqué qu'"aucune augmentation n'est prévue dans les tarifs des transports".

Ismain
Mardi 29 Novembre 2016 - 20:10
Lu 407 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+