REFLEXION

SECURITE FRONTALIERE : L'Algérie renforce la surveillance de ses frontières

L’Algérie s’apprête à aguerrir de nouveaux instruments de surveillance sophistiqués, comme les drones pour le renforcement de ses capacités de surveillance militaire.



Ces outils de haute technologie seront envoyés sur les points les plus sensibles, qui sont devenus dorénavant des sources de préoccupation sécuritaire, aux yeux des autorités algériennes. L’Algérie négocie également  avec la Chine, pour acheter des drones Xianglong. Ce type de drones a été testé avec succès à Tamanrasset, à l'extrême sud de l'Algérie.  Ces derniers seraient susceptibles d'alléger le poids de la tâche assumée par les unités de gardes-frontières et les milliers de soldats chargés de contrôler les frontières de l'Algérie en utilisant des méthodes traditionnelles. Notons aussi, que des responsables du ministère de la Défense ont discuté, le jeudi 9 janvier, du "rôle de la recherche scientifique dans le développement et la modernisation des armées", soulignant certaines expériences internationales menées dans la rénovation des systèmes de défense par l'utilisation des technologies modernes.  Des sources ont rapporté, qu'un projet de fabrication de caméras infrarouges destinées à la surveillance frontalière était en cours. Le vice-ministre à la défense  le Général du corps armé, Ahmed Gaid Salah avait présenté, le 7 janvier, les derniers développements survenus sur les frontières au Président Abdelaziz Bouteflika, détaillant les mesures prises pour gérer les menaces présentes. Selon, El Watan, l'Algérie a mené des négociations sérieuses avec la Russie pour l'achat de 30 drones (UAV) de type E95 pour contrôler la frontière terrestre de l'Algérie, longue de 6 386 kilomètres. Cet accord d'armement s'élève à un montant de 5,1 milliards de dinars (47,5 millions d'euros). Coté sécurité frontière toujours, rappelons que les autorités militaires avaient été en mesure de déjouer plusieurs tentatives de trafics d'armes et de terroristes en Algérie.  Le ministère de la Défense a annoncé que l'armée algérienne a arrêté 17 personnes et intercepté un convoi de véhicules transportant des armes, des munitions et des produits alimentaires à Illizi, en route vers le Mali. Le pays a également amélioré sa coopération sécuritaire avec la Tunisie et la Libye pour répondre aux menaces planant sur leurs frontières communes.

Ismain
Vendredi 17 Janvier 2014 - 17:56
Lu 983 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+