REFLEXION

SECTEUR DES TRANSPORTS : Le syndicat UNPT insiste sur la prise en charge juridique du ‘’taxieur’’



Devant les grands problèmes que rencontrent aussi bien le secteur des transports à l’échelle nationale ainsi que la situation précaire que vivent les citoyens, le journal  « Réflexion «  de Mostaganem  a eu le plaisir d’accueillir en son siège le président de l’Union Nationale des personnels des transports affiliée au syndicat ‘’SNAPAP’’ en l’occurrence M. Abassa Ladjel  qui a bien voulu se confier à nous en exposant toute une plateforme de revendications et solutions pouvant  alléger un tant soit peu les souffrances de ce secteur .Tout d’abord, il nous a donné un petit aperçu sur cette Union qui, selon lui, exerce sous la tutelle du syndicat autonome du personnel de l’administration publique. Cette dernière vient de naitre cela fait une (01) année à savoir le 04 février 2014. Son rôle c’est de devenir une valeur ajoutée dans le secteur des transports et une force de propositions dans le cadre du développement  du secteur des transports au niveau national. Par ailleurs, il dit essayer  d’instaurer une culture syndicale que doit acquérir le personnel des transports au niveau national. Il dira, à cet effet, ‘’nous tenons à remercier M. le Ministre des transports pour l’ouverture des portes à notre syndicat national et surtout la réunion du 10 Septembre 2014 tenue au siège du ministère des transports avec ses représentants’’. Lors de cette réunion une plate-forme de revendications a été proposée et qui était basée sur trois volets à savoir : L’administration, la formation et la révision et la mise à jour des textes de lois. Le syndicat des transports affilié au SNAPAP revendique la révision des conditions d’exercice de l’activité transport par taxi, la révision de la formation du chauffeur de taxi et la définition des caractéristiques techniques du véhicule taxi, ainsi que l’automatisation des examens de permis de conduire et ce, en matière de circulation routière. En matière de prévention routière, l’Union Nationale demande à revoir l’augmentation de l’amende forfaitaire de quelques infractions ainsi que des sanctions judiciaires et administratives. Dans le cadre de la notion de transfert d’un état  gestionnaire à un état contrôleur, notre interlocuteur affirme qu’il est temps de créer une autorité de régulation dans le secteur »  En fin de compte, tout le monde (Etat et citoyens) voudraient l’amélioration du transport en Algérie  et le bien-être de tous.       

Benyahia El Houcine
Mercredi 10 Décembre 2014 - 10:50
Lu 406 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+