REFLEXION

SECTEUR DES AFFAIRES RELIGIEUSES A TISSEMSILT : A quand la livraison du centre culturel islamique ?

Le secteur des affaires religieuses à Tissemsilt sera le centre d’une visite de travail et d’inspection programmée pour le début de cette semaine, ce secteur qui ne semble bouger que lors des visites officielles patauge encore dans sa léthargie et le nombre de chantiers toujours en souffrance en est la preuve et de ce fait, il est à préciser que plusieurs projets inscrits dans le cadre du programme des Hauts Plateaux au profit de ce secteur ne sont en majorité que de simples édifices sans vie.



En effet, le lancement du projet de réalisation d’un centre culturel islamique sur une colline à la cité des plateaux au chef-lieu de la wilaya dont le coût est estimé selon certaines sources à plus de 100 millions de dinars est toujours en chantier même si une partie de cet ambitieux projet est réceptionnée, un centre qui une fois achevé sera sans doute un pôle de rayonnement religieux et culturel pour toute la région, mais force est de constater que jusqu’ à présent, cette structure est encore un chantier dont les travaux se sont arrêtés plusieurs fois et pour longtemps et que certains responsables tentent par tous les moyens de rafistolage de le maquiller pour certainement donner la bonne impression au ministre, une structure oubliée pour longtemps mais une fois la visite ministérielle annoncée, une armée de travailleurs et autres responsables se sont mobilisés durant la journée du samedi en engageant certains travaux aux alentours du centre et même à l’intérieur du centre ce qui a fait dire par certains que les élus ainsi que les responsables ne bougent que lorsqu’ ils sont devant des responsables hiérarchiquement plus hauts qu’eux, en plus de ce dysfonctionnement, la délégation ministérielle aura sans doute à visiter d’autres projets dont la réalisation de six mosquées à travers les communes de Tissemsilt, Théniet El Had, Khemisti, Ouled Bessem, Ammari et Layoune qui sont toujours en cours de réalisation et aucune d’elles n’est réceptionnée à cent pour cent. Une situation très regrettable pour les milliers de fidèles d’une part et pour le secteur d’autre part qui en plus du grand déficit qu’il accuse en matière de structures et d’encadrement, constate amèrement le flux croissant sur les mosquées alors que le nombre de ces dernières n’est encore qu’en phase de chantier.

A. Ould El Hadri
Dimanche 19 Octobre 2014 - 17:53
Lu 94 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+