REFLEXION

SCOUTS MUSULMANS ALGERIENS : Les doyens renouvellent le bureau de leur association



C’est le Rais Benani Ghali, qui vient une seconde fois, d’être réélu à la tête de la  célèbre association de wilaya des doyens  des Scouts Musulmans Algériens de Mostaganem et à l’unanimité absolue. Il sera secondé par les non moins prestigieux rais à l’image de Tamaskelt, les frères Nefoussi, Ould Moussa, Bechairi, Benslimane et Belbachir. Bon pied, bon œil, le Rais Benani, après avoir brossé un tableau authentique sur la naissance même du scoutisme dans l’ex département de Mostaganem, qui regroupait à l’époque, les actuelles wilayas de Mostaganem, Mascara et Relizane, il citera en outre, les groupes El Falah, Echihab, Enadjah, El Istiqlal, El Islah et les scouts marins. Ce dernier dira « Cette véritable  pépinière a enfanté les plus illustres héros de la révolution algérienne et alimenté les structures de l’Etat de personnalités politiques et administratives de grands renoms. Il faut que l’histoire retienne que le premier festival national du théâtre amateur post-indépendance, a été l’œuvre des S.M.A en 1967, au 16 rue Abderrahmane Berrais, et dont voici la liste des membres fondateurs de l’époque : Benabdelhalim, Benkhelouf, Belmokadem, Boudraf, Bensaid, Nait, Bendacha, Rais Ould Norine, Tamaskelt, Tedjini, Lakhal, Meflah, Belhachemi et moi-même. Cette association, que j’ai le privilège et l’honneur de servir est, en elle-même, un pan de l’histoire vécu de Mostaganem la rebelle, et un patrimoine immatériel inestimable, que nous devons entretenir et garder jalousement pour les futures générations. C’est pour cela, que le bureau a décidé de mettre en place, une commission d’écriture de l’histoire du scoutisme dans la région de Mostaganem, avec le concours, bien sûr, de tous les historiens et hommes d’art, de culture et de l’université de Mostaganem que nous solliciterons à l’occasion. Je conclue cette intervention pour déclarer que si la wilaya nous réserve une modeste  subvention de fonctionnement, l’APC nous a « oubliés » pour la seconde année consécutive et l’association ne vivote que par les maigres ressources de ses adhérents ; dont pour la plupart sont en retraite depuis des années. »    

B. Cherifi
Lundi 3 Mars 2014 - 18:00
Lu 385 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+