REFLEXION

SCANDALE DU COUFFIN DU RAMADHAN A FRENDA : L’ex-P/APC sous contrôle judiciaire



Le procureur de la République près le tribunal de Tiaret  a ordonné la mise sous contrôle judiciaire l’ex-P/APC de Frenda, deux élus et le directeur d’EDIPAL de Tiaret pour les griefs : approvisionnement en denrées sans P.V de prestations et sans visa de la commission des marchés et mauvaise gestion de la distribution des couffins du Ramadhan. En effet, cela remonte au Ramadhan 2012, lorsque plus de 200 citoyens ont envahi les garages d’EDIPAL à Frenda et se sont emparés de plus de 100 couffins, en plus de la casse. Suite à cela, le wali a ordonné l’ouverture d’une enquête dont les premiers éléments ont dévoilé l’existence d’une convention entre l’APC d’un milliard et 200 millions de cts couvrant les besoins d’approvisionnement en denrées alimentaires en vue de distribution de couffins pour les démunis. Une opération qui est vouée à l’échec, en notant d’autre part que plus de 200 citoyens ont été condamnés par la justice pour les griefs : vol et pillage. Par ailleurs, le président de l’association locale « Besma pour enfants de Frenda » et lors de cette présentation a bénéficié d’une liberté provisoire. Dans ce contexte, les milieux à Frenda s’interrogent toujours sur les véritables auteurs de ce scandale à l’approche du Ramadhan 2013.                                  

Abdelkader Berrebiha
Samedi 22 Juin 2013 - 08:24
Lu 214 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+