REFLEXION

SCANDALE DES DOCUMENTS OFFICIELS SIGNES VIERGES A TIZI OUZOU : Le chef de sûreté de la wilaya et deux chefs de daïras suspendus



Alors que rien n’a encore  filtré sur les raisons ayant conduit la direction générale de la sûreté nationale (DGSN) à mettre fin aux fonctions du chef de sûreté de la wilaya de Tizi Ouzou  mardi, deux chefs de dairas ont été suspendus de leurs fonctions  le même jour dans la même wilaya a rapporté Algérie 1. Le chef de la sûreté de la wilaya de Tizi Ouzou, Moussa Belabas a été relevé de ses fonctions  ce mardi a rapporté Algerie1 de sources concordantes. C’est son adjoint qui a été désigné pour assurer l’intérim en attendant l’affectation d’un nouveau divisionnaire. La nouvelle est tombée ce mardi à la surprise générale, même parmi les éléments de la sûreté de la wilaya de Tizi Ouzou, d’autant plus que le motif de cette décision prise par la direction générale de la sûreté nationale(DGSN) reste inconnu même si certaines sources avancent une faute professionnelle qui serait à l’origine de cette éviction. Le désormais ex-chef de sûreté de wilaya de Tizi Ouzou était en poste depuis le 11 avril 2011 en remplacement du défunt commissaire divisionnaire, Amar Djenati moins d’une année après son affectation. Ce dernier a été installé dans ce poste à Tizi Ouzou en octobre 2010 avant d’être relevé. Il s’était donné la mort avec son arme de service, le 30 juillet 2012, à son domicile mitoyen de l’inspection régionale de la police à Tamanrasset. Il  n’aurait pas apprécié cette mutation à Tamanrasset, la seconde, puisqu’il y avait passé dans un premier temps 7 années en tant que chef de sûreté de wilaya. Cette mutation a été ressentie comme une grande injustice par la victime. Par ailleurs,  les chefs des dairas  de Ain El Hemam et Larbaa Nath Irathen dans la wilaya de Tizi Ouzou ont été suspendus de leurs fonctions mardi à Tizi Ouzou a rapporté  Algerie1. La mesure prise par les autorités fait suite à l’affaire des documents officiel signés vierges au niveau de la daira de Larbaa Nath Irathen et qui ont été utilisés frauduleusement dont l’enquête est toujours en cours. Le chef de la daira de Ain El Hemam était chargé d’assurer l’intérim au niveau de la daira voisine, Larbaa Nath Irathen pendant l’absence de son collègue. Puisque les faits se seraient produits durant la période des congés du chef de la daïra de Larbaa Nath Irathen l’été dernier. 

Nadine
Mercredi 9 Octobre 2013 - 22:00
Lu 801 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+