REFLEXION

SCANDALE A L’APC DE TAKHEMARET (TIARET) : Mandat d’arrêt lancé contre l’ex-P/APC et un entrepreneur

Aux environs de 16 H 50 de la journée du mardi 6 janvier 2014 et suite à un guet-apens mis en place par les services de police judiciaire tout près du domicile de B.A, ex subdivisionnaire des travaux publics (STP) de la daïra de Frenda, ce dernier a été arrêté et aurait passé une nuit en garde à vue.



Le mercredi 7 janvier 2015, cet ex STP a été présenté au parquet de Tiaret et suite à cela, le procureur de la République près le tribunal de Tiaret a ordonné son transfert vers le parquet de Tissemsilt territorialement compétent où les instances judiciaires relevant de ce tribunal ont ordonné sa mise sous mandat de dépôt , suite à un mandat d’arrêt émanant du même tribunal et dont l'objet serait une condamnation de 5 ans de prison ferme assortie d'une amende de 200.000 dinars avec un lot de  griefs à savoir l'abus  d'autorité, passation de contrats contraires aux règles régissant le code des marchés publics et négligence manifeste ayant causé des détournements et des pertes de deniers publics apprend "Réflexion" en exclusivité de sources très proches de ce dossier, ajoutant que l'ex P/APC de Takhemaret C.M  en compagnie d'un entrepreneur de Tiaret S.M sont en fuite et activement recherchés par les services de sécurité en signalant que deux mandats d'arrêts distincts à leur adresse ont été émis par le tribunal de Tissemsilt territorialement compétent. Les griefs retenus à leur encontre seraient le détournement de deniers publics et violation du code des marchés publics. Le verdict retenu contre l'ex P/APC et l'entrepreneur selon le jugement émis par le tribunal de Tissemsilt serait  de 5 ans de prison ferme et une amende de 200.000 dinars. Pour rappel, l'affaire du chemin communal reliant la RN à la localité de "Ghabet Ouda" illustrée par le projet de réhabilitation de ce chemin communal divisé en deux tranches, l'un relevant de l'APC de Takhemaret et reliant la RN  au douar Benwahchia et dont l'opération a été inscrite en PCD complémentaire, concerne une distance de 9 km pour une enveloppe de 54 millions de dinars. La 2e tranche qui a  la même distance et dont le projet relève de l'APC d'Ain Hedid , l'enveloppe serait de 37 millions de dinars (une somme déjà perçue). Le constat des services techniques a révélé une distance de 13 km 600 soit 6,8 km pour chaque tranche alors que le réel devrait être 18 km, selon l'intitulé de l'opération. Ce marché a fait l’objet de beaucoup d'anomalies et d'aberrations et après 2 ans de réalisation, le calvaire de la population s'est vu en hausse en notant que toutes les instructions du wali ont été violées (lire notre article  en date du dimanche 6 juillet 2014)   et ce mobile a incité le wali à ouvrir une enquête où   le 2 ex P/APC (Ain Hedid et Takhemaret) en compagnie de 2 techniciens et deux entrepreneurs ont comparu devant le juge d'instruction près le tribunal de Tissemsilt (lire notre article du 24 juin 2014) sous le titre "réhabilitation du chemin communal reliant la RN 14 à Ghabet Ouda plus de 10 milliards de cts et la population  vit le calvaire). Pour rappel, l’enquête concernant la 2e tranche relevant de l'APC d'Ain Hedid est en cours. Le scandale a posé ses ailes et les promesses du wali, Hadj Mohamed Bousmaha de finir avec la médiocrité ont été bien tenues....Affaire à suivre.

Abdelkader Berrebiha
Vendredi 9 Janvier 2015 - 16:48
Lu 275 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+