REFLEXION

SCANDALE A L’AGENCE FONCIERE DE MOSTAGANEM : 171 hectares vendus dans des conditions douteuses

Une enquête aurait été décidée par le wali M. Ouadah sur la gestion de ladite agence de 1995 à 2009. Plusieurs scandales ont secoué cette “vache laitière” de la wilaya, où beaucoup de questions restent sans reponses..!



SCANDALE A L’AGENCE FONCIERE DE MOSTAGANEM : 171 hectares vendus dans des conditions douteuses
Les  premières conclusions d’un rapport établi par deux experts, font ressortir que l’AFMOS, aurait vendu plus de 171 hectares de terres constructibles. Ces terrains ont fait l’objet d’intégration dans le cadre des réserves foncières communales et cédés à des institutions publiques et à des particuliers. Les recette générées seraient de l’ordre de 29 milliards de centimes.Selon des informations concordantes, un rapport  établi par deux experts, l’un en finance et l’autre en foncier, vient de conclure  que l’agence foncière de Mostaganem  a vendu  171 hectares  destinés à la construction. La majorité de cette superficie a fait l’objet de morcellement et cédée en lots de terrain à bâtir.  Selon toujours les conclusions des deux experts, les ressources générées seraient de  l’ordre de 29 milliards de centimes. Aussi, d’autres sources indiquent que la même agence (AFMOS), a effectué de grandes opérations de vente de sable  qui ont généré  des rentrées colossales, sans que la commune de Mostaganem ne soit  destinataire de sa quote-part. Selon notre source, pour étayer leurs arguments,  les responsables de l’AFMOS avancent  que les rentrées financières dont il et question, auraient  été mobilisées dans le cadre des opérations de viabilisation des lotissements créés  et vendus. Le montant de 10 milliards aurait été même avancé  en ce sens. Cependant, il y a lieu de relever, selon toujours la même source,  que  ces opérations n’ont jamais fait l’objet de transfert  au compte de l’APC par le biais de trésorerie communale.  Par ailleurs,   on vient   d’apprendre, que dans le cadre du différend opposant  la commune de Mostaganem à l’AFMOS, serait à l’ordre du jour.  Ce différend s’articule autour d’un passif non honoré  par l’AFMOS et qui serait  évalué entre 16 et 21 milliards de centimes. Cette affaire semble avoir pris une autre tournure, du fait que l’assemblée communale s’est réunie et a décidé à l’unanimité de ses membres, que l’AFMOS doit s’acquitter de ses dettes. Le maire de  la commune de Mostaganem,   aurait la ferme intention  dit-on, de demander à l’AFMOS le remboursement des  créances  que celle-ci doit à la commune depuis 2004. Mieux encore, le premier magistrat de la ville  semble décidé à entamer   une action en justice contre l’AFMOS au cas où cette dernière  ne répondrait pas favorablement à la demande. Cette décision aurait été prise  lors d’une réunion de l’assemblée communale, où le maire a été chargé  de tout mettre en œuvre pour  en finir avec ce dossier. Dans ce contexte, le premier magistrat de la commune sera tenu de rendre compte à l’assemblée de toutes les mesures prises  à cet égard.  Une affaire à suivre.

Riad
Mercredi 8 Décembre 2010 - 10:36
Lu 1535 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+