REFLEXION

SANTE : Six millions d’Algériens sont obèses



L’Algérie  va-t-elle devenir un pays des obèses comme les Etats-Unis, le Mexique ou le Maroc ? Ça en a tout l’air. D’après un rapport publié par le (FAO) qui a mis en évidence des chiffres alarmants des cas d’obésité en Algérie, 53 % des femmes algériennes sont obèses ou en surpoids contre 36 % pour les hommes.  En Algérie, l'obésité est une maladie qui prend des allures d'épidémie tant le nombre de personnes qui en souffrent augmente sensiblement.  Dans un rapport rendu publique, l'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) révèle que 15,9 % des enfants et 17,5 % des adultes du pays sont concernés par ce fléau. Au total, ils sont plus de 6 millions d'Algériens en surcharge pondérale. Des médecins et des nutritionnistes ont mis en exergue l’urgence de combattre l’obésité, notamment infantile, qui ne cesse de progresser dans la région. Des experts d’Algérie, de Libye, du Maroc et de Tunisie ont évoqué une nécessaire «réhabilitation» de l’activité physique dans les villes, surtout chez les femmes, qui forment les plus gros contingents d’obèses. Selon une autre étude, effectuée celle-ci par le professeur Kemali du service d’endocrinologie de l’hôpital central de l’armée de Aïn Naâdja, «l’obésité, longtemps ignorée dans notre pays, peut représenter dans les années à venir un véritable problème de santé publique». C’est pourquoi des mesures préventives doivent être envisagées et être essentiellement «basées sur l’information de la population sur les effets néfastes de l’obésité sur la santé et de l’efficacité d’une alimentation moins riche en calories, associée à une activité physique régulière». «L’Algérie, comme les autres pays du Maghreb, en plein essor économique, n’est pas épargnée par ce fléau des temps modernes, comme le montrent les résultats de cette enquête portant sur un millier de personnes non sélectionnées d’un quartier d’Alger», affirme le professeur. A titre de comparaison, la Tunisie compte 9 % des enfants et 23,8 % des adultes obèses tandis que 14,9 % d'enfants et 17,3 % d'adultes marocains sont considérés comme tel par la FAO. Les Algériens en surpoids courent un grave risque pour leur santé. Ils sont effectivement plus exposés que la moyenne à certaines maladies telles que les accidents cardio-vasculaires, le diabète, les troubles respiratoires, l'augmentation du taux de cholestérol dans le sang, voire l'hernie discale... Le changement d'habitudes alimentaires explique en grande partie la progression de ce phénomène inquiétant. Dans les assiettes, les plats traditionnels, chorba, couscous, m'touem, ont été remplacés par la culture du fast-food : sandwichs-frites-omelette, pizzas, hamburgers. Sur le plan international, la grande surprise vient des Etats-Unis qui perd cette année sa place de numéro un incontesté du classement mondial des pays les plus touchés par le phénomène d'obésité.                    

Ismain
Samedi 13 Juillet 2013 - 11:40
Lu 1241 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+