REFLEXION

SANTE PUBLIQUE : Mise en place d'un réseau de prise en charge du diabétique

C'est fini le calvaire de la mauvaise prise en charge des diabétiques de la région ouest avec cette nouvelle prise du réseau du diabétique et de prévention des complications de cette maladie chronique qui vient d'être mis en place récemment au niveau des établissements de santé de la wilaya d’Oran, a-t-on appris jeudi, auprès de la direction locale de la santé et de la population (DSP).



SANTE PUBLIQUE : Mise en place d'un réseau de prise  en charge du diabétique
Quelque 300 médecins affectés aux unités de soins de base, polycliniques et salles de soins   
                sont désormais intégrés dans ce réseau de prise en charge du diabétique étendu à travers 65 polycliniques et 108 salles de soins disséminées à travers le territoire de la wilaya d’Oran.Ce réseau doit être élargi à l’avenir à d’autres spécialistes (cardiologues, urologues, ophtalmologistes etc…) pour prévenir à temps les complications du diabète, a annoncé le Dr Larbi  Deharib, responsable du service prévention à la DSP."Avec la mise en place de ce réseau, nous passons à un niveau d’intervention supérieur dit, stade 2, en matière de prise en charge y compris dans les localités enclavées de la wilaya d’Oran telles que Thoumiat, Kéhailia (Oued Tlélat) et BC7 (Brédéah)", a ajouté le responsable qui avance le chiffre de 37.712 diabétiques recensés au niveau de la DSP, dont 25.785 diabétiques sont des assurés sociaux et 11.927 ayant-droits. "Avec ce réseau, le diabétique n’attendra plus son rendez-vous mensuel chez le spécialiste de médecine interne. Il est immédiatement pris en charge, au niveau de la structure sanitaire à qui il s’adresse", a-t-il expliqué.Cette opération s’inscrit dans le cadre de la prévention et la lutte intégrée contre les maladies non transmissibles. Elle vise à développer une éducation thérapeutique chez le malade et son meilleur suivi, tout comme elle lui facilitera l’accès aux soins au niveau des unités de base, notamment au niveau des localités enclavées, a souligné le responsable.D’autre part, la responsable du programme des maladies non transmissibles à la DSP, le Dr. Fatima Bouharira, a annoncé le lancement, en septembre prochain, d’une enquête nationale sur le diabète. "La Maison du diabétique, sise au centre-ville d’Oran, a été choisie comme établissement-pilote pour effectuer l’enquête, parmi une trentaine d’établissements de santé ciblés à l’échelle nationale", a-t-elle ajouté. Un serveur et quatre ordinateurs seront installés au niveau de cette structure pour permettre aux médecins de saisir et d’analyser les données collectées lors de cette enquête, a précisé la praticienne.

Medjadji. H
Samedi 13 Juillet 2013 - 11:40
Lu 257 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+