REFLEXION

SANTE PUBLIQUE : Aucun risque d’épidémie au virus Zika en Algérie



Au cours d’une journée de formation sur la fièvre Zika, au profit des praticiens du CHUO, le Chef du service infectiologie du CHU d'Oran, le Pr. Mouffok, a estimé, mardi, que les risques d'épidémie au virus Zika sont minimes en Algérie mais se posent surtout avec la possibilité d’enregistrer des cas importés. "Même si aucun cas n’a été enregistré jusqu’à présent en Algérie, les praticiens doivent être prêts à prendre en charge des cas de malades atteints du virus Zika", a noté le Pr Mouffok, ajoutant que le flux des voyageurs venant ou se rendant vers des pays ayant enregistré des épidémies de ce type peut conduire à l’importation de cette fièvre. Quelque 59 pays d’Amérique latine, du Sud-Est Asiatique et de l’Afrique Australe ont été touchés par l’épidémie de 2016, la plus grande et plus étendue depuis l’isolation du virus en 1959. L’OMS a déclaré, à cet effet, la fièvre Zika comme une urgence de santé publique. Selon les spécialistes, la transmission du virus Zika est principalement vectorielle (par des moustiques). D’autres modes de transmission sont toutefois possibles comme le mode périnatal (de la mère à l’enfant) et le mode sexuel. Les sujets atteints par le virus Zika peuvent présenter une fièvre modérée, une éruption cutanée, une conjonctivite, des douleurs musculaires et articulaires, un état de malaise ou des céphalées, qui disparaissent au bout de 2 à 7 jours.    

Nadine
Mardi 3 Mai 2016 - 18:57
Lu 190 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+