REFLEXION

SANS SALAIRES DEPUIS 12 MOIS ET SANS COUVERTURE SOCIALE A MOSTAGANEM : Les travailleurs de l’EPSP de Sidi-Lakhdar et Sidi-Ali réclament leurs droits

Sans salaires depuis douze (12) mois, sans couverture sociale, sans prise en charge administrative réelle, vingt huit (28) travailleurs contractuels de l’établissement public de la santé de proximité (EPSP) de Sidi-Lakhdar lancent un appel de détresse aux autorités de la wilaya. Vingt huit familles surendettées aujourd’hui, n’arrivent plus à s’en sortit de ce gouffre.



SANS SALAIRES DEPUIS 12 MOIS ET SANS COUVERTURE SOCIALE A MOSTAGANEM : Les travailleurs  de l’EPSP de Sidi-Lakhdar et Sidi-Ali réclament leurs droits

Dans une lettre adressée au directeur de la fonction publique de la wilaya de Mostaganem, vingt huit (28) travailleurs contractuels de l’établissement  public de la santé de proximité  (EPSP) de Sidi-Lakhdar , dénoncent leur marginalisation et réclament leurs salaires. Les auteurs de la lettre, affirment qu’ils n’ont pas été rémunérés depuis plus de 12 mois, à savoir  toute l’année 2010 (De janvier à Décembre).  Leur situation actuelle devenue de plus en plus précaire, les travailleurs contractuels se disent  considérés comme les oubliés du secteur de la santé à Mostaganem, du fait qu’aucun responsable ne s’est penché sur leur cas. Ils attirent l’attention par ailleurs des responsables concernés, que la majorité des travailleurs, sont des pères de familles avec plusieurs enfants et qu’ils n’arrivent pas à subvenir à leurs besoins quotidiens. Aussi, il y a lieu de noter que la plus grande partie de ces travailleurs ont une ancienneté de plus de sept ans d’exercice, sans qu’ils soient titularisés dans leurs postes respectifs. Enumérant les problèmes d’ordre administratif, les travailleurs  soulèvent le fait qu’ils n’ouvrent pas droit à une attestation de travail ni à un bulletin de paie,  et encore moins leurs cotisation à la sécurité sociale.  Cette manière de faire  de la part de l’administration les laissent perplexes à plus d’un titre et se considèrent comme des travailleurs au noir, dans la mesures où ils ne sont pas couverts  en matière de sécurité sociale, notamment pour ceux exerçant des métiers à risque, tels les chauffeurs d’ambulance  et agents d’hygiène qui  pourraient être exposées à des maladies nosocomiales. Les auteurs de la lettre reconnaissent que les difficultés dont ils a débattent, ne concerne pas uniquement la wilaya de Mostaganem, mais d’autres wilayas  sont touchées également par ce problème, mais ils lancent un appel à tous les responsables de la wilaya, afin de prendre en charge leurs doléances  et de mettre un terme à leur calvaire. Par ailleurs, 125 travailleurs relevant de l’hôpital de Sidi-Ali,  ont observé un arrêt de travail hier dimanche, pour protester contre le silence de l’administration quant à la prise en charge de leurs doléances. Les grévistes réclament leurs salaires impayés depuis 13 mois. Aujourd’hui,  c’est un cri  de détresse de plusieurs  familles surendettées, qui est lancé envers les décideurs tant au niveau national que local


Ahmed Mehdi et Samira Flih
Lundi 17 Janvier 2011 - 11:14
Lu 829 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+