REFLEXION

SALETE A ‘’CHEMMOUMA’’ : L’incivisme des citoyens ravage le paysage



Des déchets et des ordures ménagères qui ‘’noient’’ la cité ‘’Chemmouma’’, et aussi dans plusieurs quartiers de la commune, défigurant ainsi la ville Mostaganem. L’insalubrité touche la cité de ‘’Chemmouma’’, elle croule chaque jour davantage sous les déchets et les ordures ménagères pour prendre des proportions inquiétantes. Les citoyens jettent leurs ordures n’importe où, ce qui complique davantage la tâche des éboueurs qui ont du mal à ‘’éliminer’’ cette saleté épaisse et notamment en cette période caniculaire, qui entraîne la prolifération de moustiques, de rats et de cafards qui véhiculent des maladies graves, des maladies ayant un lien direct avec l’hygiène publique à l’instar des maladies respiratoires, des allergies et des intoxications alimentaires, dont l’origine est le manque d’hygiène. Les citoyens en général, sont là, ils se regardent et s’observent, se posent beaucoup de question, entre autre, sur la saleté, qui n’arrête pas de prendre des proportions énormes, si comme ils ne sont pas concernés par ce qui arrive à leur cité. Ces saletés sont devenues par la force des choses un lieu privilégié, un environnement, dans lequel cogite cette crasse abondante et exceptionnelle. Sans que les personnes cherchent à apporter un intérêt général à cette forme de saleté, qui d’ailleurs, ne cesse de polluer et dégrader principalement les rues, les quartiers et surtout l’ensemble de notre wilaya. Ces derniers sont là, ils ne sont même pas inquiets, sans aucun civisme, ni forme d’entraide, ou encore aucune prise en charge personnelle dfe leur part, une véritable léthargie qui se généralise et se maintient. Il se peut que cet état de fait soit la cause d’une situation donnée, d’un manque flagrant d’initiatives ?  Un passant rencontré sur les lieux, écœuré et profondément déçu par l’image de la saleté, des déchets et des ordures ménagères qui ‘’noient’’ la cité de ‘’Chemmouma’’, nous a fait savoir, que le citoyen ne fait qu’accroître la saleté dans les quartiers. «La plupart de nos quartiers sont transformés en un festival de désordres, il y a la saleté partout, des poubelles engorgées d’ordures parfois inclinées et fouillées par des intrus.  L’air agacé, M. Mohamed, pour sa part, a exprimé son inquiétude envers cette situation : «Les citoyens jettent leurs ordures dans les poubelles publiques tout le long de la journée, et ils ne respectent même pas les horaires de ramassage’’.     

Ikram
Mercredi 3 Août 2016 - 16:07
Lu 279 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+