REFLEXION

SALE TEMPS POUR LES MAIRES DE MOSTAGANEM: Le maire d’Ouled Boughalem à la barre

Epinglé lui aussi par la justice, pour une affaire de mauvaise gestion, passation de marchés contraires à la réglementation qui portent sur la réparation d'un camion et l'acquisition de lots de pièces de rechange au profit du parc communal, et l’octroi des marchés publics à son compte par le biais des registres de commerce créés au nom de leurs proches , le maire d’Ouled Boughalem défilera ce lundi 28 septembre devant le tribunal de Mostaganem.



Le P/APC, deux élus, ainsi que trois employés de la commune impliqués dans la dite affaire, devront eux aussi s’expliquer devant le juge sur les dessous de la passation de ce marché.
Selon les sources, cette affaire qui a enflammé l’opinion publique de cette paisible localité a été traitée par les services de la gendarmerie, qui après avoir ficelé l’enquête, le dossier a été transféré vers le parquet de Mostaganem, et le maire placé sous contrôle judiciaire par le juge d’instruction en attendant son procès.
Sauf, que ce dernier, comme d’autres maires d’ailleurs qui ont bénéficié de la ‘’grâce’’ de l’ancienne administration, n’ont pas été limogés selon les textes de l’article 43 du code communal régissant la réglementation en vigueur, qui stipule la suspension provisoire et obligatoire de tout élu poursuivi par la justice pour une affaire en relation avec la gestion des affaires de la commune, jouit toujours de son poste, mettant ainsi la loi au pied du mur.   
Alors que ce maire placé depuis longtemps sous contrôle judiciaire,  émarge auprès du juge d’instruction près tribunal de Mostaganem tous les quinze jours, de nombreux élus ont été suspendus pour les mêmes délits, ce qui ne fait pas de doute que ce dernier subira le même sort que ses collègues, une fois que le wali Temmar, qui n’a de compte à rendre à personne quand il s’agit d’une affaire de loi et surtout quand elle en relation avec la dilapidation des deniers publics.
 Surtout que beaucoup de citoyens et politiciens de la région se sont interrogés sur le pourquoi et le comment que ce Maire étant en contrôle judiciaire continue d’exercer le plus normalement du monde. Mais on croit toujours et certains sont même convaincus que le procès du lundi 28 septembre, va mettre fin aux folles rumeurs quand le Maire de Ouled Boughalem comparaitra par devant la section correctionnelle près le siège du tribunal de Mostaganem, pour répondre des faits qui lui sont reprochés.                    

 

H.S.A
Vendredi 25 Septembre 2015 - 17:18
Lu 743 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+