REFLEXION

SAISON ESTIVALE : Faire régresser les feux de forêts... Est-ce possible ?

Le dispositif de prévention et de lutte contre les feux de forêts mis en place pour l’année en cours revêt un caractère particulier puisque l’ONU a décidé que 2011 soit l’année des forêts. Une célébration qui rappelle à tout un chacun que ce patrimoine humanitaire est vital.



SAISON ESTIVALE : Faire régresser les feux de forêts... Est-ce possible ?
Pour la conservation du patrimoine forestier il faut viser une régression sensible des feux de forêts. Dans cette perspective, le plan national d’intervention mis en place s’étalera du 01 juin au 31 octobre et va connaître un renforcement sensible. Pour preuve «d’importants renforts en moyens, humains et matériels ont été mobilisés pour faire face au feux de forêt et de maquis». Le plan d’intervention 2011 va se traduire sur le terrain par la présence de postes de vigiles chargés de la surveillance et l’alerte, avec un important effectif de gardiens. Quant aux éléments chargés de la première intervention ils seront regroupés autour de plusieurs brigades mobiles. Au registre de l’application de la réglementation en vigueur les dispositions prises sont nombreuses. On peut citer la promulgation d’un arrêté de wilaya portant approbation des plans de feux de forêts. De même l’installation d’un comité opérationnel de wilaya ainsi que la mise en place de comités opérationnels de daïras et l’installation de comités opérationnels communaux et enfin la mise en place de comités de riverains. Toujours au chapitre du dispositif de prévention 2011, la direction générale des forêts compte accentuer l’utilisation de l’imagerie satellitaire qui est d’un apport considérable en matière de prévention et de gestion des feux de forêts surtout avec les images d’ALSAT 2A, transmis par le centre des techniques spatiales d’Arzew, dont la résolution est beaucoup plus précise et du coup l’estimation de superficies parcourues par le feu et le taux de reprises sont plus justes. Toute cette mobilisation de moyens ne peut avoir d’impact positif sans la contribution des comités de riverains.

Charef
Dimanche 12 Juin 2011 - 11:17
Lu 362 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+