REFLEXION

SAISON ESTIVALE A ORAN : La sécurité sera renforcée



 Au moins 1.000 policiers sont appelés à renforcer le dispositif de sécurité en prévision de la saison estivale, a annoncé, hier, le chef de la Sûreté de la wilaya d'Oran, le divisionnaire Nouasri Salah, lors d'un point de presse animé à l'occasion. Ce dispositif se compose essentiellement des éléments de la Police judiciaire, ceux des Sûretés urbaines et Sûretés de daïras, en plus des effectifs des Unités républicaines de sécurité (URS). Ce déploiement sur le terrain repose sur une stratégie et un plan d'action mûrement réfléchi, lequel tient compte du rush d'estivants que va connaître la capitale de l'Ouest du pays. Cinq séances de travail ont été déjà tenues pour ficeler ce plan d'intervention, sachant que l'objectif, selon le même responsable, est de sécuriser et contrôler les accès, occuper le terrain avec des interventions efficaces et coordonner d'une manière adéquate avec les forces déployées sur leterrain. Des barrages routiers fixes et autres mobiles, en plus de tournées pédestres, sont prévus dans le programme d'action de la Sûreté de la wilaya. Le dispositif va cibler, selon le commissaire principal de la voie publique, les dix plages qui relèvent de la compétence de la Police, de sorte qu'au niveau de chaque place, un centre de police a été créé afin d'assurer la surveillance et la sécurisation de tout le périmètre. Les principales artères du centre-ville, dont le boulevard de l'ALN (ex-Front de Mer) et les rues Mohamed Khemisti et Larbi Ben M'hidi, seront également sécurisées, avec des tournées de contrôle systématiques. La ville d'Oran a été scindée, selon le commissaire Bensoltane, de la Police judiciaire, en trois zones et chaque zone peut coiffer jusqu'à trois Sûretés urbaines placées sous contrôle d'un commissaire. Le travail a déjà commencé avec l'éradication des foyers de la criminalité à travers des opérations coup-de-poing lancées depuis le début de l'année et intensifiées ces derniers mois. En effet, ces actions sont effectuées sur la base d'une enquête approfondie, laquelle reste tributaire des données de l'analyse criminologique, un positionnement dans le temps et dans l'espace qui traduit son efficacité en termes d'intervention, puisqu'il  s'agit d'opérer en amont, afin de prévenir les conséquences. En axant ainsi sur les efforts consentis pour améliorer davantage le rapprochement des citoyens des services de la Police, le divisionnaire Nouasri a rappelé que ce dispositif sera reconduit durant le mois sacré. Les services de la Sûreté de la wilaya assurent également la surveillance des centres d'examens, un programme mis en application depuis lundi, la veille des examens de 1ère année moyenne jusqu'aux autres épreuves du baccalauréat. Notons, par ailleurs, que la Sûreté de la wilaya d'Oran sera dotée de nouvelles infrastructures, dont le projet d'une Sûreté urbaine et d'un siège de BMPJ dans la localité d'AïnEl-Beïda, une BMPJ à Haï Fellaoucen, une nouvelle Sûreté de daïra à Bir El-Djir et autre siège à Gdyel.               
 

Medjadji H
Lundi 3 Juin 2013 - 08:52
Lu 254 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+