REFLEXION

SAISON ESTIVALE A AÏN EL TURCK : 30 millions pour un cabanon pieds dans l'eau

Lors d'une virée dans la daïra d'Aïn El Turck, nous avons relevé qu'en prévision de la saison estivale qui sera inaugurée au début du mois prochain, les prix de location de cabanons flambent déjà.



SAISON ESTIVALE A  AÏN EL TURCK : 30 millions pour  un cabanon pieds dans l'eau
Ainsi, les prix proposés pour les appartements oscillent entre 70.000 et 90.000 dinars pour le mois de juin, et ce, malgré les aléas du calendrier des vacances qui coïncident cette année avec le mois sacré de Ramadhan. Contactés par nos soins, certains agents immobiliers nous ont indiqué que tout affichait complet depuis plusieurs jours. La demande pour les locations et les réservations au niveau des stations balnéaires s'est envolée le mois dernier pour le prix de 13.500 DA à 16.500 DA la nuitée dans un bungalow  au complexe des  andalouses. Les agents immobiliers nous ont révélé que les prix devront également connaître une hausse après le mois sacré de Ramadhan, c'est à dire le mois d'août prochain, sachant que les cours exhaustifs affichés déjà, ne permettent pas à tous les citoyens de bénéficier de la quiétude et du plaisir de la mer durant la saison estivale. Nos interlocuteurs nous ont révélé que les locations du mois d'août devront dépasser les 12.000 dinars pour atteindre selon les dires de certains d'entre-eux, les 300.000 dinars pour les cabanons pieds dans l'eau. Ils nous ont également révélé que les prix augmenteront davantage les années à venir, même si la demande connaîtra une baisse. D'autre part, il faut noter qu'à Bousfer-Plage, les appartements passent de 15.000 dinars le mois durant la saison basse à 5.000 dinars ou plus la nuitée durant la saison haute, c'est à dire la saison estivale. Par ailleurs, il faut souligner que cette activité est devenue ces dernières années un commerce juteux. Ainsi, les propriétaires qui louaient ces appartements sans contrat-bail, avertissent les locataires que durant les vacances, ils devront payer le prix fort ou déménager. Dans le même cadre, il faut signaler qu'une vingtaine de plages ont été autorisées à la baignade au niveau de la daïra d'Aïn El Turck. Ces plages avaient été d'ailleurs supervisées par une commission de wilaya, créée à l'occasion de la saison estivale. 12 plages seront ainsi ouvertes à Aïn El Turck, 6 dans la commune de Bousfer et 2 à El Ançor. Concernant les capacités d'accueil de la daïra, il faut préciser qu'elle dispose d'un hôtel 4 étoiles, 9 de trois étoiles, 11 hôtels d'une seule étoile et 14 autres sans étoile. Dans le même registre, des mises en demeure avaient été adressées à deux établissements hôteliers pour rejet des eaux usées dans les plages.

Medjadji H
Lundi 20 Mai 2013 - 08:26
Lu 644 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+