REFLEXION

SAISON ESTIVALE 2011 : Mers El Hadjadj fait sa mue

La station balnéaire de Mers El Hadjadj, située à 60 kilomètres du Chef lieu de la wilaya d’Oran a fait sa mue pour être au rendez-vous de la saison estivale, à la faveur de multiples actions de développement notamment les 14 milliards octroyés par le fonds de wilaya pour la réalisation de différents projets
relatifs à l’électrification ainsi que les travaux d’aménagements de la plage d’El Mactaâ.



Parallèlement à la préparation traditionnelle de cette saison, des projets d'envergure ont été réalisés au niveau du centre de la ville, principalement dans le domaine de l'amélioration urbaine pour laquelle des enveloppes financières conséquentes ont été allouées, selon les responsables de la wilaya et de la commune. L'exemple le plus concret reste celui de la «Plage et de l’oued de la grande plage, du fait que les eaux usées se déversent au quotidien vers la grande plage et le fameux projet de la réalisation d’une station d’épuration des eaux usées initié par l’entreprise Sonatrach depuis les années 2002 n’a jamais vu le jour », pour ainsi dire aucun effort n’a été consenti. Par contre au niveau du village, une véritable toilette urbanistique a été menée par des bureaux d'études et des entreprises spécialisées qui ont redonné un autre visage à l'accès principal de cette plage devenue plus fréquentable. Les trottoirs ont été entièrement refaits et dotés d'aires de repos, bancs publics et autres espaces verts fleuris. Les routes, où des nids de poules se constituaient, ont été totalement bitumées, à la grande joie des usagers, qui seront nombreux durant la saison estivale. Pour le stationnement des véhicules, la commune a affecté l'aire du stade communal pour renforcer les parkings des plages. Sur un autre registre, la voie littorale qui part de la grande plage et longe le petit port de pêche, passant par la «Plage du Casino» pour aboutir «à la plage du petit port», a été entièrement réhabilitée au profit des entreprises étrangères Daewoo et Bentini etc…, avec à la clé le bitumage, l'éclairage et la réfection des trottoirs. Une autre opération urbanistique a concerné «la plage d’El Macta), objet d'affaissement de terrain. Cet important site touristique a été entièrement rénové pour une enveloppe financière en conséquence de 14 milliards de centimes octroyés par le wali d’Oran M. Abdelmalek Boudiaf lors de sa visite dans la commune de Mers El Hadjadj où tout un projet d’extension et d’aménagement du site de la plage d’El Macta lui a été présenté par le responsable du bureau d’étude de la wilaya d’Oran, qui à cet effet, a donné son accord pour la réalisation des travaux avant l’entame de la saison estivale, du fait que cette plage est très fréquentée par les vacanciers des wilayas limitrophes, notamment ceux de Relizane, du sud, Bechar, Mascara, Tiaret etc... Pour ainsi dire, cette côte est fréquentée par des milliers d’estivants cette saison où presque l’ensemble des résidents ont préféré louer leurs habitations moyennant la somme de 10 millions de centimes par mois pour changer d’air vers d’autres cieux, et ce pour le seul motif d’absence d’infrastructure hôtelière et touristique, puisqu’au niveau de cette importante commune Balnéaire, aucun projet de réalisation d’un complexe touristique ou autre infrastructures hôtelières n’ont vu le jour alors que l’ancien chef de Daira de Bethioua M.El Affani Salah, qui vient d’être promu wali délégué à Bir Mourad Rais Alger passait pourtant tous ses vacances a-t-on indiqué à la plage de Mers El Hadjadj et cela durant les cinq années d’exercice au niveau de cette importante daïra n’a pas eu le temps de projeter une étude approfondie de cette importante zone touristique balnéaire, la plus meilleure à l’échelle nationale, a préféré attribuer des autorisation d’implantation des bases de vie aux entreprises étrangères qui ont détournés toutes les terres agricoles de leur vocation initiale pour les transformer en base de vie. Concernant la Construction (DUC), pour donner un nouveau «look» à la ville, les autorités locales ont lancé un programme de résorption de l'habitat précaire. La commune a bénéficié, d'une tranche, la plus importante de la wilaya, au titre du quinquennal. Cela permettra, entre autres, de réhabiliter l'aspect touristique de la région et de valoriser, a-t-on signalé. La ville de Mers El Hadjadj (ex Port aux poules) a bénéficié, quant à elle, d'un projet de réalisation de la plus grande usine de dessalement d’eau de mer d’une capacité d’eau de 500.000 m3 jour, la plus grande en Afrique, est en cours de réalisation à la Macta, et qui permettra, une fois réalisée, d’alimenter en eau potable H24 toute la région Ouest du pays.

Medjadji.H
Samedi 2 Juillet 2011 - 10:21
Lu 446 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+