REFLEXION

SAISIE DE 470 QUINTAUX DE BLE TENDRE DESTINES A LA CCLS DE TIARET : 4 faussaires devant la justice

En provenance de la ville de Barika, deux camions et à leurs bords deux personnes ont été arrêtées par les services de la police judiciaire relevant de la Sûreté de daïra de Mahdia ce mardi 15 juillet 2014 en notant qu’une quantité de 400 quintaux de blé tendre importé a été saisie et laquelle était destinée à la CCLS de Tiaret.



Les premiers éléments de l’enquête ont confirmé qu’il s’agirait d’un blé tendre importé l’année dernière et que les deux faussaires venus de l’Est Algérien ont voulu saisir l’opportunité pour le vendre à la CCLS comme étant récolte fraiche. L’enquête suit toujours son cours apprend-on auprès d’une source sécuritaire autorisée. Celle-ci nous fait rappeler que la semaine écoulée, deux autres faussaires ont été arrêtés par les éléments de la brigade économique et financière relevant de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya de Tiaret. Et  lesquels ont agi suite à l’exploitation de précieuses informations faisant part de l’existence de deux personnes à bord d’un camion transportant une quantité suspecte de 70 quintaux de blé tendre propre uniquement à la consommation cependant les deux faussaires et suite à l’instruction du vrai propriétaire qui voulait vendre coute que coute cette quantité à la CCLS de Tiaret ont choisi le chemin de la contrefaçon  et sans  attendre, les éléments de la B.E.F ont arrêté le camion à quelques mètres de la CCLS et ce n’est qu’un petit échantillon de la quantité passé au peigne fin du laboratoire spécialisé dans l’identification de la qualité qui a prouvé qu’il s’agirait de blé tendre importé loin d’être une récolte fraiche. Les 2 faussaires C.K, 40 ans et S.Y, 37 ans, l’un originaire de la commune de Chahbounia (Médéa) et l’autre de Sougueur (Tiaret) ont déclaré qu’ils ont acheté cette quantité de la ville de Sougueur. Présentés devant le procureur de la République, ils ont été appelés à comparaitre prochainement devant le tribunal pour répondre au grief : Atteinte à la sécurité économique, apprend-on toujours auprès d’une source sécuritaire autorisée.

Abdelkader Berrebiha
Vendredi 18 Juillet 2014 - 11:06
Lu 189 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+