REFLEXION

SAISIE DE 33 FAUSSES CARTES GRISES DONT 5 SANS DOSSIERS : Séisme au service des cartes grises



SAISIE DE 33 FAUSSES CARTES GRISES DONT 5 SANS DOSSIERS : Séisme au service des cartes grises
L’enquête semble prendre une tournure que personne n’imaginait. Cette affaire ne cesse de livrer ses secrets. Ce sont, en effet, 33 autres fausses cartes grises qui viennent d’être saisies par les enquêteurs, dont cinq ne possèdent aucun dossier administratif au niveau du fichier informatique du service concerné de la wilaya. De rebondissement à un autre, les enquêteurs de la section de recherches relevant du groupement de Gendarmerie nationale de la wilaya de Mostaganem, ne sont pas au bout de leurs surprises. Ils viennent encore une fois de mettre la main sur un important lot de fausses cartes grises, dont cinq ne possèdent aucune trace de dossier administratif règlementaire. Selon notre source, l’ancien chef de service des cartes grises de la wilaya de Mostaganem A.K en l’occurrence, suspendu justement pour son implication dans une affaire similaire, dite des « Wolswagen », aurait été interpellé encore une fois par les gendarmes pour répondre de certains faits qui l’incrimineraient dans l’enquête en cours, ainsi que tous les agents du service des cartes grises ont été convoqués pour être entendus à leur tour sur ce dossier. Pour l’instant, rien n’a filtré concernant leur implication directe ou indirecte, mais l’affaire semble prendre des proportions plus importantes. Pour rappel, les investigations ont mené les enquêteurs jusqu’à l’année 1993, ce qui laisse conjecturer que le dossier ne sera pas fermé de sitôt et si l’on en croit certaines informations et l’ampleur qu’a pris cette enquête. Aussi, et comme nous l’avions rapporté dans notre édition du 12.09.2010, le démantèlement de plusieurs réseaux de trafic de véhicules et de cartes grises, n’est que la partie émergée de l’Iceberg, car cette affaire n’a pas encore livré tous ses secrets semble t-il. Ainsi après la découverte la semaine dernière de 650 fausses cartes grises délivrées au niveau de la daïra de Bethioua dans la wilaya d’Oran, dont 40% étaient destinées exclusivement à la wilaya de M’sila, plaque tournante du trafic de véhicules, les gendarmes ont pu saisir 17 fausses cartes grises à Sidi-Lakhdar, chef-lieu de daïra distant à une cinquantaine de kilomètres de Mostaganem. Selon les quelques éléments d’informations qui nous sont parvenus, tous ces réseaux activaient subsidiairement avec celui démantelé par la gendarmerie nationale en février 2009, et qui a vu l’arrestation de trois suspects à l’époque, tous condamnés à la prison ferme. Au fait, c’est à partir des résultats obtenus dans cette affaire que les choses se sont corsées. En effet, depuis, les investigations menées ont abouti au démantèlement de plusieurs mini réseaux qui activaient sur l’axe Oran-Mostaganem-M’sila. La wilaya de Mostaganem qui était épargnée jusque là de ces réseaux maffieux, s’est retrouvée du jour au lendemain, un terrain propice à la prolifération de ces opérations de trafic à grande échelle. Cette situation a mis dans l’embarras les autorités, à telle enseigne que le service se retrouve aujourd’hui avec plus de 11000 cartes en instance de signature. Par ailleurs, un autre réseau de trafic international de véhicules vient d’être démantelé à Alger, où 9 trafiquants ont été arrêtées. Le butin de l’opération s’est soldé par la récupération de sept véhicules, 4 millions de dinars et 300 photocopies de registres de commerce falsifiés. Ce réseau a tissé une toile internationale de trafic de véhicules. Les enquêtent suivent leur cours.

Ahmed Mehdi
Samedi 18 Septembre 2010 - 00:01
Lu 621 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+