REFLEXION

SAIMEX : Un contrat douteux et des milliards non remboursés

L’EX DIRECTEUR DES DOMAINES DE MOSTAGANEM AU BANC DES ACCUSES

Dans le cadre de l’investissement, pour une unité de production laitière, afin de parer à l’énorme déficit en lait dans la wilaya de Mostaganem, SAIMEX, le bénéficiaire du double fameux contrat, n’a à ce jour pas soldé ses créances vis à vis des domaines et qui se chiffreraient, à prés de 2 milliards.



SAIMEX : Un contrat douteux et des milliards non remboursés
Cette unité de production, qui devait produire les quantités de lait nécessaires à la population est restée fermée pendant des années et ses locaux ont été convertis en un siège d’adjudication, pour gérer uniquement les souks, alors que ce dernier a bénéficié d’une soixantaine de milliards d’une banque publique, pour investir dans le créneau laitier. Selon des informations recueillies, après s’être acquittée d’une année de redevances locatives ; plus aucun autre paiement n’a été effectué et ce depuis le mois de janvier 2007 à ce jour, d’où le manque à gagner pour l’état. Dans ce contexte, la question reste posée, du fait que les services concernés n’on rien fait pour le recouvrement de cette créance de près de 2 milliards, alors que l’article stipule l’annulation du contrat, dans le cas où le bénéficiaire ne s’acquitterait pas de ses redevances et ne se conformerait pas aux clauses du contrat, mais il semble que rien n’a été fait dans ce cas précis. La loi étant clair ; voire contrat de location, n° 2. 22 / 2006 du 21 août 2006, qui stipule dans son article 8, que si le bénéficiaire, ne respecte pas les clauses, le directeur des domaines serait dans l’obligation de résilier ledit contrat. Le patron de SAIMEX unité laitière de Salamandre, qui devait payer 432 millions de cts, comme droit de location chaque année aux services des domaines, n’a plus versé aucun centime comme il a été signalé ci-dessus, et ce, avec la complicité de l’ex directeur des domaines, M.Atbi, qui a usé de ses pouvoirs pour étouffer cette affaire, afin que l’argent reste dans les caisses du patron. Pour rappel, G. M. L, mandataire des Souks de Mesra et de Sayada, avait bénéficié d’un prêt bancaire, dans le cadre de l’investissement chapeauté par l’ex agence nationale pour le soutien à l’investissement « APSI » en 2003 avec des avantages fiscaux d’une durée de 5 ans et avec le soutien de l’ex wali. Cette façon d’utiliser l’argent des contribuables, est devenue courante de par l’inconsidération de tels actes, ce qui a saigné l’économie nationale et entrainé la perte de milliards non récupérables. Dans ce même sillage, et pour mettre au clair cette affaire, nous avons questionné l’actuel directeur des domaines, M. Beldelghem Abderrahmane, sur ce qui a été fait pour le recouvrement de la créance en question et qui s’élèverait à des milliards. Ce dernier, nouvellement installé, a été ferme quant à cette affaire de créances; aussi nous a-t-il affirmé, qu’une mise en demeure a été envoyée au patron de SAIMEX, pour régulariser sa situation vis-à-vis des domaines en date du 12 septembre 2011, et ce dans les 30 jours à compter de la date d’envoi, dans le cas contraire le contrat serait résilié, selon lui purement et simplement..

C .Djamel
Samedi 24 Septembre 2011 - 22:26
Lu 640 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+