REFLEXION

SAIDA : Relance du projet de la mise en valeur agricole



Après  20 ans d'inactivité, le périmètre irrigué de la localité de Dayet Zeraguet, commune de Skhouna, d'une superficie globale de 2 800 ha, vient d'être relancé, suite à une lourde ardoise de 2,8 milliards de cts de consommation électrique, dettes que les 506 bénéficiaires n'ont pas payé malgré l'installation à l'époque d'un office de l'irrigation des terres agricoles. La  réhabilitation de ce périmètre a nécessité une enveloppe financière de l'ordre de 200 milliards de cts pour la pose de nouvelles canalisations et de nouveaux accessoires pour la nouvelle réactivation de l'exploitation de 1 500 ha sur les 2 800 ha et qui créera plus d'un millier d'emplois. Sur les 4 260 dossiers déposés dans la commune de Skhouna, 370 nouveaux bénéficiaires ont été retenus et auront à exploiter, dans le cadre de la concession agricole, leurs parcelles respectives. Sur les 506 bénéficiaires de l'époque, une soixantaine sont morts, beaucoup de gens de la région ont estimé que ces parcelles de 4 ha ont été cédées à des pseudos fellahs qui ont exploité les natifs de la localité. Ce projet, une fois concrétisé, contribuera  au développement et à l'abondance des cultures maraîchères et céréalières dans la région.                   

Farouk
Mardi 21 Mai 2013 - 09:17
Lu 123 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+