REFLEXION

SAIDA : La santé sous la loupe des enquêteurs



SAIDA : La santé sous la loupe des enquêteurs
Une commission d’enquête ministérielle est attendue une énième fois au courant de cette semaine dans la wilaya de Saida pour lever le ténébreux et sombre voile qui couvre depuis des années le secteur névralgique et délaissé de la santé, a-t-on appris de source concordante. En effet, l’envoi de cette commission ministérielle survient après les multiples et indescriptibles scandales qui ne cessent de secouer le secteur de la santé dans une wilaya qui fut promise à ce rang depuis l’ère triste et sinistre du colonialisme. Ainsi, cette commission d’enquête qui séjournera dans la ville des eaux aux frais de la princesse comme ce fut le cas pour ses prédécesseurs étant donné qu’elles n’ont jamais établi les responsabilités de chacune des parties ayant été responsables du malheur et de la détresse de tel ou tel patient, ni prononcer des sanctions exemplaires contre tel ou tel responsable maladroit et encore moins formuler des solutions idoines pour faire sortir ce secteur de la santé de sa longue léthargie, vient d’être réclamé haut et fort par vingt deux élus parmi les trente neuf que compte l’assemblée populaire de la wilaya(A.P.W) de Saida. A noter que ce n’est pas la première ni la dernière fois qu’une telle commission d’enquête est sollicitée dans la wilaya de Saida car des commissions pareilles avaient atterri, rappelons-le, à cause de l’infection par le virus du sida des malades hémodialysés, une toute autre pour s’enquérir du cas de l’infection des travailleurs, de certains paramédicaux et même des médecins par l’ identique pathologie dans le service de la chirurgie obstétrique qui abritait, comble dumalheur, une mère célibataire touchée elle aussi par la même contagion et décédée récemment ainsi que d’autres cas similaires sans compter ceux en relation avec des histoires pas tout à fait catholiques en rapport avec tel ou tel détournement et dilapidation des fonds de ce secteur mais sans aucun résultat palpable.« de deux choses l’une, ou bien cette maffia qui règne depuis des décennies sur ce département soudoie les membres des commissions ou bien que ces dernières ne savent pas travailler»nous confient plusieurs citoyens et malades ayant vu des vertes et des pas mûres dans un hôpital qui dispose de tout sauf l’essentiel à l’instar des médecins spécialistes.

Kada Bilal
Mercredi 15 Septembre 2010 - 00:01
Lu 444 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+