REFLEXION

SAIDA : La guerre fratricide du F.L.N s’amplifie



SAIDA : La guerre fratricide du F.L.N s’amplifie
Le parti du front de libération national (F.L.N) vit ces jours-ci une de ses plus graves crises institutionnelle dans la wilaya de Saida, a-t-on appris durant les différentes conclaves de ses militants lors du renouvellement des kassamate. En effet, les membres de la commission provisoire de la mouhafadha parti unique rencontre moult problèmes lors de la tenue des assemblées générales électives en relation avec l’épineux problème d’adhésion car des militants sincères et loyaux réclament haut et fort leurs cartes de militants. Ainsi les membres de la commission provisoire de la mouhafadha ont seulement renouvelé sept des dix sept kassmas que compte ce parti. Cependant, les kassamate de Saida-ville, de boukhors, d’Ain-el-Hadjar et d’ouled Khaled ne sont toujours pas restructurées à cause des profondes divergences entre ses militants. À noter que nombreux sont les militants qui ne cessent de plébisciter monsieur Abdellah cheikh, un fils de chahid, ancien moujahid et un des vieux routiers du F.L.N pour le poste de secrétaire général (AMIN) de la kassma de Saida ville afin de résoudre définitivement la crise ouverte et la guerre fratricide qui enveniment le parti.« nous sommes tous derrière Abdallâh cheikh au poste de secrétaire général de la kassma car il représente pour nos yeux la seule solution à cette crise.» Nous confient des militants prêts à se déplacer vers la centrale du parti pour appuyer sa candidature. Pis encore, des députés sont sur la sellette pour avoir manifestement fait pourrir l’atmosphère dans le parti en confectionnant des listes comprenant des militants « taywan ». Plus grave encore, les militants du F.L.N interpellent plus que jamais le secrétaire général du F.L.N, monsieur Abdelazziz Belkhadem pour qu’il sanctionne judiciairement les élus véreux qui ont vendu leurs voix lors de la dernière élection sénatoriale d’autant plus que c’est le S.G lui-même qui a ordonné une enquête sur ce scandale et de poursuivre juridiquement les élus traitres. Aussi, les militants du F.L.N sont au paroxysme de leur colère puisqu’ils considèrent que l’instruction numéro 07 du S.G du F.L.N est bafouée dans cette opération de reconduction des kassamate sans compter celle ultérieurement de la mouhafadha.

Kada Bilal
Jeudi 16 Septembre 2010 - 00:01
Lu 646 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+