REFLEXION

SAIDA : La gendarmerie enquête sur l’APC de Doui Thabet



Les éléments de la compagnie de sidi Boubekeur en collaboration avec ceux de la brigade de Doui Thabet ont ouvert avant-hier une enquête judiciaire approfondie sur la gestion de la commune de Doui Thabet (25km à l’ouest du chef-lieu de la wilaya) a-t-on appris de source concordante. En effet, les gendarmes examinent profondément la régularité de la passation de certains marchés publics dans la cadre des programmes communaux de développement(PCD). Ainsi, le maire d’obédience du HMS de cette commune déshéritée et qui a tant souffert avec les actes horribles du terrorisme, est soupçonné d’avoir conclu des projets en pleine contradiction avec les dispositions du code des marches publics dans différents domaines sans compter ceux en relation avec l’approvisionnement de la commune. A noter qu’il est reproché au maire et ses pairs de faire bénéficier des proches à lui de projets de revêtement de certaines routes , l’aménagement du siège de la commune et des projets de fournitures de bureaux. Pis encore, les gendarmes enquêtent aussi sur le volet social ou le maire est soupçonné d’avoir fait bénéficier des voisins à lui dans différents domaines tel que le filet social. Rappelons que cette commune enserrée a connu de tout temps des mouvements de contestations de la part d’une population démunie et qui manque de la moindre commodité pour une vie décente. Cela étant, cette commune appauvrie compte des localités enclavées et qui sont en dehors de tout processus de développement comme la localité de Berbour, Ain El Baidha ou encore r’mel nonobstant qu’elles se situent sur des routes nationales et qui possèdent des potentialités énormes tel que le tourisme. Par ailleurs, la brigade de la gendarmerie de Ain Soltane poursuit toujours son enquête sur la commune de maamoura (40 km au sud-est du chef-lieu de la wilaya) concernant aussi des affaires de détournement et dilapidation des deniers publics suite à une plainte déposée par un des membres de l’A.P.C au même titre que l’A.P.C de Saida ou une expertise judicaire est déclenchée suite à une plainte d’un élu. En tout état de cause, nombres de communes de la wilaya de Saida font l’objet d’enquête judiciaire et pourraient être dissoutes.

Kada Bilal
Lundi 13 Septembre 2010 - 00:01
Lu 694 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+