REFLEXION

SAHEL :50 millions de personnes menacées par les criquets pèlerins



Une grande menace pèse sur le Sahel, en Afrique de l’Ouest due à la présence de criquet. Des populations entières  pourraient être affectées au Tchad, au Mali, en Mauritanie et au Niger», alerte un rapport de la FAO. Deux cargaisons de pesticides ont été acheminées au Niger par l’Algérie pour faire face à la menace en amont. Les pluies abondantes de l’été ont entraîné des conditions écologiques exceptionnellement favorables permettant une seconde génération de reproduction du criquet pèlerin en septembre», explique la FAO. «Cela pourrait conduire à une augmentation significative des effectifs acridiens avec la formation de bandes larvaires en octobre et d’essaims en novembre, coïncidant avec la récolte des cultures annuelles dans le Sahel. Si les opérations de lutte ne sont pas suffisantes au Mali, au Niger et au Tchad, de nombreux essaims pourraient quitter le Sahel avec le dessèchement de la végétation, à partir de fin octobre, et gagner le nord-ouest de la Mauritanie, l’Algérie, la Libye et, peut-être, le Maroc», annonce encore l’organisation onusienne pour l’alimentation. «Compte tenu de la gravité de la situation, des actions doivent être entreprises maintenant pour protéger les cultures estivales, contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, protéger l’environnement et réduire le potentiel de migration d’essaims vers les pays voisins», note le rapport qui indique que les activités de surveillance sur le terrain sont en cours au Mali, en Mauritanie, au Niger et au Tchad. Des pesticides seront transportées par avion au cours de ce mois, mais en raison de l’insécurité, les interventions des équipes sont limitées dans le nord du Mali et doivent être accompagnées d’escortes militaires dans le nord du Niger. En juin, la FAO a lancé un appel aux bailleurs de fonds pour un montant de 10 millions de dollars afin de pouvoir réaliser les nécessaires opérations de surveillance et de lutte au Sahel au cours de l’été. Une réunion technique régionale a rassemblé, du 3 au 5 septembre à Nouakchott, en Mauritanie, la Commission FAO de lutte contre le criquet pèlerin dans la région occidentale (CLCPRO) et ses dix pays membres, la FAO, la Banque mondiale ainsi que l’Union économique et monétaire ouest-africaine. Le plan d’action régional a été mis à jour pour le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad pour la période de septembre à novembre.               

Nadine
Lundi 24 Septembre 2012 - 23:00
Lu 121 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+